/news/world

Centre nucléaire

Arrestation d'ingénieurs qui «minaient» du bitcoin en Russie

Agence France-Presse

Des ingénieurs d'un important centre de recherche nucléaire russe ont été arrêtés après avoir été découverts en train d'essayer de «miner» du bitcoin sur les puissants ordinateurs du laboratoire, ont rapporté vendredi les agences de presse russes.

Des employés du Centre fédéral nucléaire russe situé à Sarov, une ville située à 370 kilomètres à l'est de Moscou, ont été arrêtés après «une tentative d'utiliser les ordinateurs professionnels à des fins personnelles, y compris pour du minage», a déclaré Tatiana Zalesskaïa, une porte-parole du laboratoire, à l'agence Interfax.

Surnommée «minage», la création sur le réseau de monnaies virtuelles est possible en faisant effectuer à de puissants ordinateurs des calculs mathématiques complexes. Et plus puissante est la machine, plus la monnaie est créée rapidement.

«Les mineurs ont été interpellés par les autorités compétentes. D'après mes informations, une affaire criminelle a été ouverte», a ajouté Mme Zalesskaïa, sans préciser combien d'employés étaient concernés.

Le centre de Sarov dépend de Rosatom, l'agence atomique russe, et travaille notamment au développement d'armes nucléaires. Il est situé dans une ville soumise à un régime de sécurité particulier, l'accès en étant notamment restreint, y compris aux citoyens russes.

En 2011, le centre de Sarov s'est équipé d'un super-ordinateur avec une capacité atteignant un pétaflop, ce qui en faisait à l'époque le douzième plus puissant du monde, selon la télévision russe.

Au cours de la Guerre froide, Sarov était une ville d'importance stratégique qui portait le nom d'Arzamas-16. Son centre de recherche nucléaire est le lieu où ont été mises au point les premières armes nucléaires de l'URSS.

Dans la même catégorie