/regional/troisrivieres/mauricie

Saint-Etienne-des-Grès

La saga de l'eau contaminée au sel de déglaçage tire à sa fin

Patricia Hélie

 - TVA Nouvelles

Les tuyaux rouillés par le sel seront bientôt chose du passé à Saint-Etienne-des-Grès, en Mauricie. L'appel d'offres pour raccorder le secteur Les Grès au réseau d'aqueduc municipal a été publié.

Les propriétaires d'une cinquantaine de résidences doivent, depuis des années, changer leur chauffe-eau chaque deux ans et refaire la plomberie aux trois ou quatre ans. Le problème: c'est la contamination de leur puits par les sels de déglaçage utilisés par le ministère des Transports sur l'autoroute 55, qui passe à proximité.

C'est Transports Québec qui va payer la facture qui devrait atteindre entre 2 et 3 millions $. Même ceux dont le problème principal est la présence de nitrites et de nitrates seront raccordés gratuitement puisque leur puits est quand même affecté par le chlorure et le sodium.

«Le pourcentage cette année n'était pas très élevé, en deçà de la norme acceptable, mais on a compris que ça aurait augmenté d'année en année», a expliqué le député de Maskinongé, Marc H. Plante.

Une cinquantaine d'autres maisons, qui n'ont aucun problème avec leur puits, mais qui sont situées le long de la future conduite d'eau pourront-elles aussi être branchées. «Comme ça va passer devant leur porte, on leur donne l'opportunité d'être branchés, mais ils devront payer 2000 $», a dit le maire de Saint-Étienne-des-Grès, Robert Landry.

Certains résidents du secteur n'osent pas encore y croire. «Je vais attendre avant d'être contente», a lancé la plus proche voisine de l’autoroute qui, encore dernièrement, a dû changer son chauffe-eau.

Si tout va bien, les travaux devraient débuter en juin et les premières gouttes d'eau potable devraient sortir des robinets à l'automne.