/news/culture

Matériel inédit

Nouvel album hommage à Johnny Cash

Raphaël Gendron-Martin | Agence QMI

Près de 15 ans après la mort de Johnny Cash, sa famille continue de découvrir du matériel inédit de la légende du country. Le 6 avril paraîtra un album de chansons conçu à partir de poèmes retrouvés du chanteur que l’on surnommait «Man in Black».

C’est le fils de Cash, John Carter Cash, qui a lui-même produit l’album auquel a notamment participé le regretté Chris Cornell. Voici cinq choses à savoir sur «Johnny Cash: Forever Words.»

Souvenirs retrouvés

Johnny Cash était un auteur prolifique. À son décès, il a laissé une quantité «monstrueuse» d’écrits à sa famille, selon ce qu’a raconté John Carter Cash. Lettres manuscrites, documents et poèmes amassés par le chanteur ont ainsi été utilisés par son fils, dans les deux dernières années, pour ce projet d’album.

En compagnie du coproducteur Steve Berkowitz, John Carter Cash a mis sur papier une collection de 16 chansons, qui se veulent le compagnon musical du livre «Forever Words: The Unknown Poems», sorti en 2016. Les pièces ont été principalement enregistrées au Cash Cabin Studio à Hendersonville, au Tennessee.

Inspirées par le livre

Selon le communiqué annonçant le projet, la plupart des chansons de l’album ont été directement inspirées par le livre de 2016.

«Le ton de l’album est donné avec la chanson d’ouverture, ¨Forever/I Still Miss Someone¨, comprenant Kris Kristofferson qui récite le dernier poème que Cash a écrit, accompagné de la guitare de Willie Nelson, mentionne le communiqué. Ils étaient tous les deux des amis de longue date de Johnny.»

Écrits intimes

Parmi les autres chansons de l’album, on retrouve «To June This Morning», qui se veut une lettre que Johnny a écrite à sa femme, June Carter Cash. Sur l’album, la pièce est interprétée par le couple Ruston Kelly et Kacey Musgraves. L’album comprend aussi la participation de John Mellencamp («Them Double Blues»), Elvis Costello («I’ll Still Love You»), Jewel («Body on Body») et la fille aînée de Cash, Rosanne («The Walking Wounded»).

Émouvant Chris Cornell

Selon le magazine «Billboard», l’un des moments les plus émouvants de l’album est l’interprétation de Chris Cornell. Vingt et un ans après que Cash eut refait la pièce «Rusty Cage», de Soundgarden, Cornell lui a retourné la pareille, quelques mois avant de s’enlever la vie, en mai 2017. Sur l’album, Cornell chante «You Never Knew My Mind», ce qui constitue l’un des derniers enregistrements de sa vie.

Des connexions avec son père

Pour déterminer le choix des artistes qui se retrouveraient sur l’album, John Carter Cash a indiqué qu’il avait pris ceux qui partageaient le plus de connexions avec son père.

«C’est devenu une entreprise excitante de passer à travers tout ce matériel, de le regrouper et de le présenter à ces personnes qui pouvaient le compléter d’une façon qui aurait fait plaisir à mon père», a-t-il dit.

Dans la même catégorie