/regional/homepage

Hudson-Oka

Un pont de glace pour éviter un détour de 80 kilomètres

TVA Nouvelles

Privés de traversiers l'hiver, les résidents d'Oka et d'Hudson peuvent économiser du temps dans leurs déplacements en utilisant un pont de glace qui relie les deux municipalités.

Quand la rivière des Outaouais est dégelée, il est possible de prendre le traversier entre les deux municipalités. Toutefois, dès que la glace commence à prendre, les automobilistes de Hudson doivent faire un détour de 80 km, passant par l’île de Montréal, Laval, et la Rive-Nord pour se rendre à Oka.

 

Au cours des deux derniers hivers, il n’a pas été possible d’ouvrir le pont de glace en raison des redoux. Cette année, la météo a permis aux exploitants de rendre accessible le lien entre les deux municipalités.

Le pont de glace est long de deux kilomètres et est large de 27 mètres. Il est entretenu par les deux frères Léger; c’est leur père qui a commencé la tradition, il y a près de 60 ans.

Les conducteurs doivent payer 8 $ pour utiliser le lien, qui emploie huit personnes. Les exploitants estiment qu’entre 200 et 300 voitures l’empruntent chaque jour, entre 6h et 22 h.

«Il y a deux autoroutes majeures qui sont non complétées, la 440 et la 640; c’est un lien additionnel pour les automobilistes», mentionne Jean-Claude Léger, copropriétaire du pont de glace.

Selon les exploitants, si les conditions météo le permettent, le pont de glace pourrait être ouvert jusqu’à la mi-mars.

Dans la même catégorie