/news/law

Leurre d'adolescent et incitation à des contacts sexuels

Vincent Arcand écope de 15 mois d'emprisonnement

José Laganière

 - Agence QMI

Reconnu coupable de leurre d'un adolescent et d'incitation à des contacts sexuels, Vincent Arcand, écope de 15 mois d'emprisonnement.

L'homme de 29 ans de Québec avait été arrêté en août 2013 après avoir contacté à plusieurs reprises un garçon de 13 ans via internet en se faisant passer pour une adolescente.

Des échanges sur la sexualité où Arcand laissent entendre à la victime qu'elle pourrait avoir des faveurs sexuelles de sa part. Il l'invite ensuite à se rendre dans un parc pour le rencontrer, mais la vigilance des parents qui ont pris connaissance des conversations a finalement fait échouer le plan. Les parents ont ensuite contacté la police.

En rendant sa décision, le juge au dossier a tenu compte de l'état psychologique de l'accusé qui souffre de trouble de personnalité limite et de dépression, mais il a également pris en considération les impacts sur la victime.

Une sentence qui satisfait la poursuite

«La victime [...] quatre ans plus tard manifeste toujours des séquelles de ce qu'elle a vécu», affirme Mélanie Dufour, procureure de la Couronne.

Vincent Arcand sera également soumis à une probation de trois ans en plus de voir son nom inscrit au registre des délinquants sexuels.

Dans la même catégorie