/finance/homepage

Contrat de travail

Les pilotes de WestJet demandent l'intervention d'un médiateur

Agence QMI

EDM-CHOPPER2

Tom Braid/Edmonton Sun/QMI Agency

L’Association des pilotes de ligne (ALPA), qui représente les pilotes de WestJet et de WestJet Encore, a déposé un avis de différend et demandé l’intervention d’un conciliateur auprès du Service fédéral de médiation et de conciliation (SFMC) dans le cadre des négociations entourant le premier contrat de travail des pilotes de WestJet.

Les pourparlers entre le syndicat des pilotes et la direction de WestJet ont débuté en septembre dernier et les progrès sont limités, selon l’ALPA.

L'ALPA a de plus porté plainte contre la direction du transporteur albertain pour «pratiques déloyales» et a formulé une demande d’ordonnance provisoire après du Conseil canadien des relations industrielles (CCRI).

«Personne n’est plus dédié au succès de WestJet que nos pilotes – plusieurs d’entre eux sont actionnaires de la compagnie», a dit Rob McFadyen, qui préside le WestJet’s ALPA Master Executive Council (MEC).

«Cependant, les actions de la direction constituent une violation flagrante du Code canadien du travail», qui demande à CCRI d’ordonner à WestJet de cesser et de renoncer à de tels gestes.

Selon le syndicat, WestJet aurait notamment tenté de négocier directement avec des pilotes au lieu de s’adresser au syndicat relativement aux conditions de travail chez Swoop, le transporteur à rabais de WestJet qui devait commencer à voler cet été. De plus, l’ALPA soutient que WestJet a interféré dans ses droits de représentation exclusifs, en plus de modifier et d’ignorer des pratiques et règles bien établies auprès des pilotes.