/finance/consumer

Importantes chutes de neige

Les déneigeurs pourraient refiler la facture aux clients

TVA Nouvelles

Avec toute la neige tombée cet hiver, les déneigeurs privés ont été appelés à sortir souvent leur machinerie, et ils risquent de refiler la facture au consommateur.

Plusieurs déneigeurs incluent dans leur contrat une clause qui stipule une quantité maximale de neige qui sera ramassée durant l’hiver. Le client paie ensuite chaque centimètre de neige supplémentaire, souvent au prorata de la facture.

Par exemple, si la limite est de 250 cm, que la facture du client coûte 500 $ et qu’il est finalement tombé 300 cm durant l’hiver, une nouvelle facture de 100 $ sera envoyée au client.

Jusqu’à présent, il est tombé environ 185 cm de neige sur la grande région montréalaise, et l’hiver est loin d’être terminé.

Si on dépasse 250 centimètres, le propriétaire de Déneigement Duguay, Sébastien Duguay, va envoyer une lettre à ses clients pour leur expliquer la situation.

«Il faut regarder sur son contrat les clauses. Ce ne sont pas toutes les compagnies qui l’ont; la plupart, oui», souligne-t-il.

Le chiffre magique, fixé par chaque compagnie, varie habituellement selon la région; à Québec ou en Abitibi, où il neige habituellement plus qu’à Montréal, il risque d’être plus élevé.

Pour sa part, M. Duguay suit les données d’Environnement Canada pour calculer la quantité de neige tombée. Il estime qu’il doit se protéger avec une clause de ce type.

«Je crois qu’il n’y a pas eu de gros hiver comme ça depuis 2008. Il était tombé environ 400 cm, rappelle-t-il. On n’a pas le choix de faire une clause comme ça pour éviter qu’à la fin de l’hiver, ça nous a coûté de l’argent déneiger.»

Il est possible, pour ceux qui veulent éviter de payer le montant supplémentaire, de l’indiquer au déneigeur; ce dernier ne passera plus chez eux lors des prochaines chutes de neige.

Dans la même catégorie