/news/world

Pakistan

Arrestation de trafiquants de liquide céphalo-rachidien

Agence France-Presse

Сергей Лабутин - stock.adobe.com

Сергей Лабутин - stock.adobe.com

La police pakistanaise a arrêté un gang qui escroquait des femmes pauvres, leur ponctionnant du liquide céphalo-rachidien contre la promesse d'une dot, afin de le revendre sur le marché noir, dans un pays connu pour ses vols d'organes, a-t-on appris mardi de sources policières.

Les enquêteurs, renseignés par l'une des victimes, a interpellé cinq hommes, qui agissaient dans le district de Hafizabad, dans la province du Pendjab (Ouest). Ils expliquaient aux patientes que la ponction lombaire était requise dans le cadre d'un programme offrant des dots de mariage.

La police suspecte que le liquide céphalo-rachidien était ensuite vendu au marché noir pour être utilisé lors de transplantations de moëlle osseuse.

«Ils ont confessé avoir prélevé du liquide céphalo-rachidien sur au moins dix femmes de la zone et l'avoir vendu à un homme de ménage travaillant dans un hôpital gouvernemental, qui est aussi détenu», a déclaré à l'AFP Abdul Majeed, un enquêteur de la police d'Hafizabad, ajoutant que l'enquête se poursuivait.

Un autre policier, Muhammad Imran, a confirmé l'incident.

Au moins 90 femmes, dont certaines sont devenues handicapées à la suite de la ponction, auraient été victimes des malfaiteurs, affirme le quotidien en urdu Jang, le plus lu du pays.

Le Pakistan est connu pour ses transplantations de reins illégales, qui ont attiré des clients du monde entier. L'an passé, un groupe de médecins a été arrêté dans le Pendjab pour avoir prélevé illégalement des reins, qui devaient ensuite être greffés sur deux patients d'Oman.

Les organes peuvent être donnés entre proches au Pakistan mais leur achat et leur vente sont interdits.