/finance/homepage

Droits antidumping

Au tour des tuyaux canadiens d'être visés par une enquête

Agence QMI

conduits et cuves en inox

cataliseur30 - stock.adobe.com

Après l'industrie forestière et la C Series de Bombardier, c'est au tour de producteurs canadiens de tuyaux soudés de faire face à une enquête du département du Commerce américain.

Dans un communiqué, le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, a annoncé le lancement de deux enquêtes qui pourraient éventuellement déboucher sur l'imposition de droits compensatoires et antidumping sur les tuyaux soudés a grand diamètre en provenance du Canada, mais aussi de la Chine, de la Grèce, de l'Inde, de la Corée du Sud et de la Turquie.

Ces enquêtes font suite à des plaintes déposées par des entreprises des États-Unis qui allèguent que leurs compétitrices canadiennes, notamment, vendent à des prix bradés leurs tuyaux sur le marché américain.

American Cast Iron Pipe Company, Berg Steel Pipe, Dura-Bond Industries, Skyline Steel et Stupp Corporation croient que le gouvernement américain devrait imposer des droits antidumping de 50,89 % aux entreprises canadiennes.

Selon le département du Commerce, le Canada a exporté pour 66 millions $ US en tuyaux à grand diamètre aux États-Unis en 2016.

La Commission internationale du commerce des États-Unis, chargée d'enquêter sur les allégations des cinq entreprises américaines, devrait rendre sa décision préliminaire le 5 mars prochain.

Rappelons que le département du Commerce a ordonné différentes enquêtes sur des produits en provenance du Canada, notamment dans le domaine forestier. Des surtaxes ont d'ailleurs été imposées sur le bois d'œuvre, le papier journal et le papier surcalandré.

Bombardier avait aussi subi l’imposition de droits compensatoires et antidumping totalisant 300 % pour ses avions de la gamme C Series, ce qui avait poussé le constructeur montréalais a cédé le contrôle du programme C Series à Airbus. Ces surtaxes ont toutefois été annulées en janvier.

Dans la même catégorie