/news/law

Prêt hypothécaire

Un caïd largué par sa banque

Éric Thibault | Agence QMI 

Un ex-leader du gang de l’Ouest ayant déjà brassé des millions de dollars dans le trafic de cocaïne, mais qui serait maintenant fauché, risque de perdre son luxueux pied-à-terre à L’Île-des-Sœurs pendant qu’il croupit derrière les barreaux.

La Banque Toronto Dominion (TD) vient de demander à la Cour supérieure de dépouiller Shane Kenneth Maloney de son condo évalué à 718 000 $ et d’en autoriser la vente sous contrôle judiciaire, afin que la demanderesse puisse récupérer près d’un demi-million de dollars que lui doit encore le trafiquant.

Dans sa requête, dont «Le Journal de Montréal» a obtenu copie, la TD allègue que depuis plusieurs mois, Maloney — qui purge présentement une peine de 10 ans de pénitencier — n’a fait aucun versement pour rembourser le prêt hypothécaire de 700 000 $ qu’elle lui a consenti en janvier 2010.

Archives

L’appartement haut de gamme en question se trouve au sommet d’un immeuble situé au 230, chemin du Golf, dans l’arrondissement de Verdun, à Montréal.

Aubaine en vue

Si le tribunal accède à la demande de la banque, le condo dont la vente serait alors confiée à une société d’huissiers pourrait s’avérer une aubaine.

Puisqu’elle souhaite récupérer sa créance au plus vite, la TD stipule que l’acquéreur potentiel devra détenir les liquidités requises pour payer le condo sur-le-champ et en totalité. Par contre, le prix réclamé serait «raisonnable», mais bien en deçà de l’évaluation municipale, d’après la requête.

C’est dans ce condo que le caïd de 40 ans avait été appréhendé parmi une centaine d’autres suspects dans l’opération antidrogue Loquace, en novembre 2012.

Maloney était alors considéré comme un acteur important du crime organisé à Montréal lorsque les policiers ont démantelé le réseau dont il était l’une des principales têtes dirigeantes et que l’État lui a confisqué pour un million de dollars en biens provenant de la criminalité.

En fauteuil roulant

Décrit comme un «consortium» lié à plusieurs groupes criminels, dont les Hells Angels, ce réseau avait importé pas moins de deux tonnes de cocaïne des cartels mexicains et engrangé des recettes de 50 M$ en moins d’un an avec la revente de cette poudre blanche, au moment de ce coup de filet.

Surnommé «Wheels» dans le monde interlope, Shane Kenneth Maloney est confiné à un fauteuil roulant depuis un accident de moto subi il y a 20 ans. Il avait cependant fait fi de son handicap pour se hisser parmi les gros noms de la pègre irlandaise.

En 2011, il avait aussi été arrêté avec un proche des Hells pour son rôle dans la sévère correction qu’un enquêteur de la police de Montréal avait encaissée au Mexique.

L’enquêteur en voyage avait été séquestré, menacé et battu après avoir reconnu et photographié Maloney en compagnie d’autres policiers québécois au club Blue Parrot, à Playa Del Carmen.

Maloney s’était reconnu coupable d’intimidation à l’endroit d’une personne associée au système judiciaire et avait écopé de deux ans de prison en 2013.

Dans la même catégorie