/news/society

Belle histoire de Saint-Valentin

Greffé du coeur, il veut aider un garçon en attente d'un donneur

TVA Nouvelles

En ce jour de la Saint-Valentin, TVA Nouvelles vous présente littéralement une belle histoire de coeur.

Il y a six ans, Vincent Lambert n'en avait plus que pour quelques jours à vivre, en attente d'une greffe cardiaque. Puis le miracle s'est produit. Il a senti aujourd'hui le besoin de retourner voir ceux qui l'ont sauvé et encourager un jeune garçon qui attend à son tour un donneur.

Homme de cœur, Vincent Lambert avait promis de revenir à l'Hôpital de Montréal pour enfants pour revoir ses médecins qui lui ont sauvé la vie.

«C'était moi qui étais l'intensiviste primaire pour Vincent, dit la Dre Samara Zavalkoff, du CUSM. J'étais là avec lui tous les mois.»

«Pour nous, de voir un enfant comme ça... Ça, c'est la raison pour ce que nous faisons», admet le Dr Sam Shemie, également pédiatre intensiviste.

Vincent avait 15 ans, en 2012, lorsqu'il a subi une transplantation cardiaque après être demeuré neuf mois aux soins intensifs. C'est un coeur mécanique, un coeur de Berlin, qui l'a gardé en vie jusqu'à sa greffe. Il l'a conservé en souvenir.

«C'est ça qui m'a sauvé la vie, reconnaît le jeune homme. Veut, veut pas, c'est ça, pendant un an et demi. C'est un trophée pour moi. C'est quelque chose que j'ai gagné... C'est un tournoi de la vie, veut, veut pas.»

Virus

Vincent a contracté un virus quand il était bébé et cela a détérioré graduellement son coeur.

«Ils me gardaient dans le coma à cause de complications. Je perdais 2-3 litres de sang par nuit. Je n'avais même plus peur de mourir tellement que la mort était proche de moi», confie-t-il.

En cette fête de la Saint-Valentin, Vincent est aussi venu rencontrer Liam, un garçon de 7 ans qui attend un coeur depuis huit mois. Lui aussi a un coeur de Berlin. Vincent sait ce qu'il ressent. «C'est un petit gars avec un coeur gros comme le ciel. Il va s'en sortir, j'en suis convaincu.»

Selon Transplant Québec, cinq enfants sont actuellement en attente d'une greffe du coeur dans la province. Chaque fois, les équipes médicales font des prouesses pour sauver ces jeunes.

Morte dans un accident de la route

À 21 ans, Vincent est aujourd'hui en santé et pense tous les jours à la personne qui lui a sauvé la vie. Sa donneuse avait 21 ans et est morte dans un accident de la route. Il a pu rencontrer sa mère, il y a quelques mois.

«J'ai fait écouter le coeur de sa fille. J'ai mis sa main sur ma poitrine. C'était un moment très touchant. Ils ont été contents de me voir, contents que donner la vie à d'autres personnes, c'est un beau geste.»

Vincent Lambert a un grand coeur et veut maintenant aider les enfants en attente de greffe et leurs parents.

-D’après un reportage d’Harold Gagné