/regional/estduquebec/basstlaurent

Navire «F.-A.-Gauthier»

Plus de 800 000 $ pour entretenir un traversier pendant 7 mois

Gilles Turmel

 - TVA Nouvelles

Le navire «F.-A.-Gauthier», qui assure la liaison entre les villes de Matane, Baie-Comeau et Godbout, coûte cher à la Société des traversiers du Québec (STQ) depuis qu'il n'est plus sous garantie.

À la suite d'une demande d'accès à l'information, TVA Nouvelles a compilé pour 813 682 $ de factures d'entretien et de réparation, pour la seule période du 1er janvier au 1er août 2017. Il s'agit d'une moyenne de 116 000 $ par mois, soit presque 4 000 $ par jour.

TVA Nouvelles a trié et compilé par moins de 535 pages de factures démontrant que plusieurs réparations ont été réalisées sur le navire lancé en 2014. Parmi celles-ci, la STQ a payé 20 286 $ pour remplacer 116 chaises de la cafétéria, 22 625 $ pour refaire le plancher de la chambre et de la cabine du capitaine avec un prélart imitation bois, 45 738 $ pour réparer un monte-charge afin de le rendre conforme aux normes québécoises et 3 443 $ pour remplacer une poignée de porte de la salle des machines.

La STQ juge que ces dépenses sont appropriées dans les circonstances et qu'il est prématuré de parler d'une situation anormale. Il faudra considérer les coûts d'entretien du «F.-A.-Gauthier» sur au moins cinq à six années complètes d'exploitation avant d'établir une moyenne réaliste, a assuré la Société.

L'organisme provincial a ajouté qu'il souscrit à des principes de gestion rigoureuse des fonds publics. Selon la STQ, les frais d'entretien et de réparation sont imposants, mais reflètent ceux d'un armateur.

La construction du «F.-A.-Gauthier» a coûté 148 millions $ aux contribuables québécois.

Dans la même catégorie