/news/politics

Ottawa

Un projet de loi pour forcer les Canadiens à être gentils

Olivier Charbonneau

POL-PARLEMENT-OTTAWA

MATTHEW USHERWOOD/AGENCE QMI

Le parlement se penche présentement sur un très sérieux projet de loi pour inciter «les Canadiens à poser des actes de gentillesse». Déposé mardi au Sénat, le projet de loi S-244 en est à l’étape de la première lecture.

C’est l’honorable sénateur Jim Munson qui est derrière cette initiative remplie de bonté. 

Plus concrètement, il aimerait que chaque troisième semaine de février, tous les Canadiens célèbrent la «Semaine de la gentillesse». Ainsi il croit que la population continuera pendant le restant de l’année à être gentille en faisant par exemple «du bénévolat et des dons».

Le processus législatif, assuré par la constitution canadienne, prévoit qu’un débat de fond soit tenu pour tous les projets de loi, incluant celui sur la gentillesse. Cependant, aucune date n’est encore prévue pour les prochaines étapes.

On devra donc attendre afin de savoir si les parlementaires sont pour ou contre la gentillesse. 

- Avec la collaboration de Christopher Nardi

Dans la même catégorie