/news/politics

Cannabis

40 M$ pour se préparer à la légalisation aux frontières

Andy St-André | TVA Nouvelles

L'Agence des Services frontaliers du Canada (ASFC) se prépare plus que jamais à faire face à la légalisation du cannabis dès l’été prochain.

Selon des documents obtenus par TVA Nouvelles, l'organisme gouvernemental recevra environ 40 millions de dollars sur cinq ans afin d'installer de la signalisation aux points d'entrée, d'être plus efficace dans le traitement, l'interdiction et l'exécution de la loi et d'améliorer la capacité de l’ASFC d'analyser les substances saisies aux frontières.

Il ne reste que quelques mois avant que la loi canadienne ne change. Si tout se déroule comme prévu, la marijuana sera légale à des fins récréatives dès juillet au Canada.

Mais, le pays n’est pas le seul à avoir la date du premier juillet encerclée dans son calendrier.

Le Vermont, État américain situé à environ 45 minutes de Sherbrooke, légalisera aussi le cannabis à compter de cette date.

Malgré le fait que les deux voisins permettront la consommation de la marijuana sur leur territoire respectif cet été, il demeurera toujours illégal de transporter cette substance aux frontières entre le Québec et le Vermont.

«Les lois canadiennes et américaines sont claires à ce sujet», explique le lieutenant-gouverneur du Vermont, David Zuckerman.

«Ceux qui vont tenter de traverser la frontière avec du cannabis dans leurs poches doivent savoir que c’est risqué», ajoute Robert Sand, professeur à l’École de droit du Vermont.

Selon les dernières données disponibles, 15% des Québécois ont consommé du cannabis au cours de la dernière année... Une statistique presque identique au Vermont... 16%.

Dans la même catégorie