/news/politics

Éducation

Hausse du taux de diplomation: les politiques fonctionnent, dit Proulx

Agence QMI

Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, s’est réjoui de voir le taux de diplomation augmenter chez les élèves du secondaire, et tout particulièrement chez les garçons.

«Le Journal de Québec» a révélé jeudi matin que le taux de diplomation des élèves québécois a atteint 80,1 % cette année, comparativement à 78,8 % l’an dernier.

«Dans les écoles, on travaille différemment avec les jeunes [et il y a] toute la réflexion à l’égard de la persévérance scolaire et de la lutte au décrochage qui porte fruit», a indiqué le ministre Proulx, lors d’une mêlée de presse.

«Il n’y a que de bonnes nouvelles. Le taux de diplomation, il augmente à un niveau record, on est en avance sur nos prévisions», a-t-il ajouté.

Le ministre Proulx a également tenu à préciser que cette hausse du taux de diplomation n’est pas le reflet d’une manipulation à la hausse ou de traitement statistique des notes.

«Ce n’est pas parce que tu as de mauvais résultats que tu décroches. Ça arrive même que tu décroches quand tu as de bons résultats, alors lâchez-moi avec l’histoire du traitement statistique, et surtout, ne le comparez pas au tôt de diplomation», a dit M. Proulx.

Quant au fait que l’austérité économique puisse éventuellement avoir un impact négatif sur le taux de diplomation, le ministre a refusé de commenter.

Dans la même catégorie