/finance/homepage

Famille d’affaires

Une firme où les Desmarais ont des intérêts lorgne le pot

Annabelle Blais et Jean-François Cloutier | Agence QMI

Archives, Martin Chevalier

La puissante famille d’affaires libérale Desmarais pourrait bientôt avoir des intérêts dans le pot canadien, grâce à ses investissements dans un producteur d’alcool européen.

Le PDG de l’entreprise française de spiritueux Pernod Ricard, Alexandre Ricard, a confirmé cette semaine en entrevue avec la chaîne Bloomberg qu’il s’intéressait de très près à l’industrie du cannabis.

«Nous suivons de près la situation aux États-Unis et au Canada, comme l’ensemble de l’industrie [des spiritueux]», a-t-il expliqué.

La famille Desmarais, qui possède le quotidien La Presse, contrôle avec la famille Frère de Belgique le holding GBL. Ce holding détient une «participation stratégique» de 2,3 milliards d’euros (3,6 milliards $) dans Pernod Ricard.

Cela en fait le deuxième actionnaire en importance de tout le groupe (7,5 % des actions), derrière la famille Ricard, selon le site ZoneBourse.

Deux administrateurs de GBL, Ian Gallienne et Gilles Samyn, siègent au conseil d’administration de Pernod Ricard. L’entreprise n’a pas souhaité commenter davantage les déclarations de son PDG.

Intérêt «minoritaire»

Questionné par notre Bureau d’enquête, Me Stéphane Lemay, le porte-parole de Power Corporation, a indiqué que la multinationale des Desmarais n’a actuellement «aucun intérêt [financier]» dans le secteur du cannabis. Il n’a pas voulu commenter les plans de Pernod Ricard, soutenant que Power Corporation ne détient qu’un intérêt «minoritaire et indirect» dans le géant européen des spiritueux.

Si la stratégie de Pernod Ricard se concrétise, l’empire Desmarais s’ajouterait à la longue liste de proches du Parti libéral du Canada qui ont des intérêts dans l’industrie du cannabis, dont l’ex-ministre et propriétaire de journaux Martin Cauchon, l’ex-ministre Pierre Pettigrew, l’ex-directeur financier du parti Chuck Rifici ou encore l’ex-directeur national Adam Miron qui a fondé Hydropothecary.

Boissons au cannabis

Lors de son entrevue avec Bloomberg, Alexandre Ricard abordait la question des boissons au cannabis. Il a notamment fait référence à un important investissement de l’entreprise Constellation, qui commercialise les bières Corona et qui a conclu une entente cet automne avec le producteur de cannabis canadien Canopy Growth.

Pernod Ricard, dont le siège social est situé en France, commercialise notamment les marques Absolut Vodka et Havana Club.

L’industrie du pot et celle de l’alcool s’observent et se courtisent depuis quelques mois.

Le producteur albertain Aurora a d’ailleurs confirmé hier l’achat de parts dans Liquor Stores N. A, une chaîne de magasins d’alcool en Alberta.

 

Dans la même catégorie