/news/currentevents

Colombie-Britannique

Quatre mois de prison pour avoir battu à mort un chiot

Agence QMI

the hammer in the hand of the judge

denissimonov - stock.adobe.com

Un homme de la Colombie-Britannique a écopé de quatre mois de prison pour avoir battu à mort un chiot âgé d'à peine 16 semaines.

Le chien de Robert Carolan, un résident de Duncan, avait déjà subi de nombreuses blessures douloureuses avant de mourir. Une nécropsie pratiquée sur le corps du chiot avait permis de déterminer qu'il avait été frappé violemment à la tête et aux côtes, probablement à plus d'une reprise.

Le chien est mort d'un pneumothorax causé par des coups, qui a provoqué un affaissement des poumons, a expliqué la SPCA de la Colombie-Britannique dans un communiqué.

La nécropsie a aussi permis de déterminer que le chien avait subi des fractures à trois côtes, qui avaient guéri avec le temps.

Le propriétaire de l'animal avait tenté d'expliquer sa mort en affirmant avoir placé le chiot dans le bain, avant de sortir fumer une cigarette. Selon lui, l'animal s'était noyé. L'homme n'a toutefois fourni aucune explication pour les blessures recensées sur le corps de l'animal.

«Je considère qu'une peine de prison est tout à fait indiquée pour un cas aussi cruel. Ça brise de cœur d'imaginer la souffrance et la terreur qu'a vécues ce pauvre chiot avant de succomber à ses blessures», a commenté Marcie Moriarty, la responsable de la prévention et de l'application de la loi pour la SPCA de la Colombie-Britannique.

En plus de servir du temps derrière les barreaux, Robert Carolan devra passer trois ans en probation et s'acquitter d'une amende de 100 $. Il lui est aussi interdit de posséder un animal pour les 10 prochaines années.

Dans la même catégorie