/news/politics

Hôpital Charles-Lemoyne

Coccinelles au bloc opératoire : «Les mesures sont prises», assure Gaétan Barrette

TVA Nouvelles

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette a assuré mardi matin que «les mesures sont prises» concernant la présence d’insectes au bloc opératoire de l’Hôpital Charles-Lemoyne, révélée par notre Bureau d’enquête.

«Les mesures sont prises pour régler cette situation-là, a-t-il affirmé. Comme ça a été rapporté dans les médias, il y a eu des investissements jusqu’à 700 000 $ pour corriger la situation.»

En conférence de presse, il a d’ailleurs trouvé «malheureux que des gens choisissent de publiciser la chose». «Ça inquiète les gens», estime le ministre.

De toute évidence, selon lui, on doit procéder à la réfection de tout le bloc opératoire.

«Encore faut-il avoir des projets mis sur la table, dit le ministre. L’institution nous a soumis un projet en décembre, on est en février... Il faut l’analyser, le quantifier, ainsi de suite, et c’est ce qu’on est en train de faire.»

Toutefois, les travaux doivent être bien planifiés pour minimiser l’impact pour les utilisateurs.

 «Je ne pense pas que personne va demander à ce qu’il arrête de fonctionner. Est-ce qu’on souhaite fermer 12 salles d’opération en Montérégie, ou n’importe où au Québec? La réponse est évidemment non.»

Il assure par contre qu’«aucun plan ne va sur la tablette pour amasser la poussière».

Infrastructures importantes

Le ministre Barrette a par ailleurs mentionné que la majorité des hôpitaux québécois ont été construits dans les années 1950 et 1960.

«L’enjeu le plus important au Québec en Santé, ce n’est pas la première ligne, et je ne veux pas vexer les médecins et le personnel en première ligne, c’est l’enjeu des infrastructures, a-t-il déclaré en conférence de presse. [...] Nos hôpitaux sont vieillissants et les remettre à niveau et les reconstruire, ça coûte  extrêmement cher.»

Dans la même catégorie