/regional/montreal/lanaudiere

Les travaux peuvent reprendre

La cause de l'aéroport de Mascouche en appel ?

Antoine Lacroix | Agence QMI 

Le ministère de l’Environnement du Québec va «analyser la possibilité» de porter en appel le jugement rendu vendredi concernant l’aérodrome de Mascouche, a confirmé au «Journal de Montréal» le cabinet de la ministre Isabelle Melançon lundi soir.

Les travaux pour le nouvel aéroport peuvent reprendre, puisque le juge de la Cour supérieure Marc Castonguay a estimé que la Loi sur la qualité de l’environnement était «constitutionnellement inapplicable» parce qu’un projet d’aéroport est de compétence fédérale.

La Ville de Mascouche avait réclamé et obtenu en décembre 2016 une injonction pour l’arrêt des travaux parce qu’elle estimait que le projet contrevenait aux lois environnementales québécoises.

«Le Québec doit pouvoir appliquer sa procédure d’évaluation environnementale pour tous les projets situés sur son territoire, y compris ceux pour lesquels le gouvernement fédéral détient une responsabilité», a fait valoir le cabinet de la ministre par courriel.

La CAQ réagit

Plus tôt lundi, la Coalition avenir Québec a estimé que la décision du juge Castonguay venait «de créer un dangereux précédent en matière environnementale».

Le porte-parole en environnement de la CAQ et député de Masson, Mathieu Lemay, a invité la ministre de l'Environnement à porter la décision du tribunal en appel.

«Nos lois doivent être respectées, a soutenu le député dans un communiqué. Il est possible de combiner le développement économique avec le respect des compétences du Québec en matière environnementale».

Dans la même catégorie