/regional/saguenay

Trouver l'amour

Comment se portent les agences de rencontres à l’ère du numérique?

Andréanne Larouche | TVA Nouvelles

À l'ère du numérique et du virtuel, les agences de rencontres sont toujours bien vivantes. Ces entreprises doivent cependant tirer leur épingle du jeu face aux applications mobiles, dont la popularité explose. 

La Saguenéenne Geneviève Guimond a fondé l'Agence Entre Vous 2 en 2015. À ce moment, les applications comme Tinder, Badoo et Élites Singles étaient déjà en pleine effervescence.

«Ce sont des gros joueurs, souligne Mme Guimond. C'est dur parce qu'ils ont un gros pouvoir de marketing.»

Malgré tout, l'entremetteuse est convaincue que les agences de rencontre auront toujours leur place pour aider les célibataires.

«Avec les applications mobiles, ce n'est pas toujours évident, lance-t-elle. Ça marche pour certains, mais il y a tellement de monde, tellement de tri à faire et aujourd'hui, le temps passe vite! Ce dont je me rends compte avec mes clients, c'est qu'ils ont fait le tour des applications et qu'ils sont un peu blasés. Ça n'a pas fonctionné. Ils ont multiplié les rencontres inutiles.»

Photos obscènes, fausses identités, rencontres troublantes... Certains ont aussi eu leur lot de mauvaises expériences avec leur téléphone mobile.

«Il y en a qui ont vécu des histoires pas faciles. De se retrouver avec des gens devant leur maison, qui entrent dans leur intimité», raconte Mme Guimond.

L'entreprise de Geneviève Guimond compte aujourd'hui plus de 600 membres, partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ils sont âgés entre 25 et 75 ans.

«J'ai un monsieur de 68 ans de Saint-Félicien, affirme-t-elle. Et je me déplace. Je suis allée le rencontrer.»

Il faut dire que pour plusieurs, rien ne garantit mieux le succès d'une relation qu'une conversation les yeux dans les yeux.

Dans la même catégorie