/regional/montreal/montreal

Projet-pilote

Les services d'urgence inquiets de la fermeture de Camillien-Houde

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Urgences-santé souhaite que la circulation sur la voie Camillien-Houde soit complètement fluide et espère que l’administration Plante puisse lui garantir, et ce, malgré la fermeture aux automobilistes dans le cadre du projet-pilote.

«Pour nous, les minutes comptent, les secondes comptent, il faut avoir accès rapidement, d'insister Stéphane Smith porte-parole d'Urgences-santé. L'été il y a souvent des interventions la nuit, c'est déjà difficile d'avance d'avoir accès sur le Mont-Royal. Ce qu'on souhaite, c'est que ce soit la même fluidité pour qu'on puisse intervenir aussi rapidement.»

 

Urgences-santé dit être capable de s'accommoder des travaux et des détours, mais espère pouvoir éviter les délais sur le Mont-Royal. «Ça va être avantageux pour nous, mais surtout pour les patients dans l'ambulance», ajoute M. Smith.

Questionnée par TVA Nouvelles, mercredi, la mairesse de Montréal a voulu se faire rassurante envers les services d’urgence montréalais qui empruntent ce raccourci. «Les voitures d'urgence vont toujours pouvoir accéder d'un bord ou de l'autre et passer au travers», a affirmé la mairesse.

Dans le cadre du projet-pilote, Montréal veut permettre à certains véhicules d'utiliser la voie Camillien-Houde, comme les véhicules d'urgence et des autobus de touristes.

Mme Plante n’a cependant pas expliqué les modalités entourant la fermeture de la voie. Cela fera l’objet d’une annonce éventuelle, a-t-elle expliqué.

Deux pétitions circulent actuellement sur la fermeture de Camillien-Houde. Au moins 19 000 personnes ont signé pour s'opposer tandis que quelque 4000 personnes ont signé pour donner leur appui.

Dans la même catégorie