/news/culture

Intention réelle ou blague de très mauvais goût?

Deux comédiennes de Fugueuse sollicitées par une agence d’escortes

Yves Leclerc | Agence QMI

Fugueuse

Le Journal de Québec

La réalité rejoint et dépasse souvent la fiction. Intention réelle ou blague de très mauvais goût, Ludivine Reding et Laurence Latreille, de la série Fugueuse, ont été approchées, il y a quelques semaines, sur les réseaux sociaux, par un homme disant qu’il avait une agence d’escortes.

«Ça m’a profondément choquée», a lancé Laurence Latreille, qui joue le rôle d’Ariane, laquelle est en train, à son tour, de tomber dans l’engrenage d’un groupe de proxénètes.

À LIRE ÉGALEMENT

- Un projet de suite pour «Fugueuse»

«Fugueuse»: beaucoup d’appels de parents en détresse

- Ludivine Reding en larmes après avoir visionné l'épisode final

- Une finale à haute tension

«Il m’a écrit sur ma page Instagram pour me dire qu’il avait une agence au centre-ville, qu’il recrutait des jeunes femmes et de lui répondre si je voulais faire beaucoup d’argent», a-t-elle indiqué, lors d’un entretien.

La jeune comédienne lui a précisé qu’elle jouait dans une série qui dénonçait cette industrie et qu’il s’adressait à la mauvaise personne.

«Il m’a répondu que ce n’était pas une agence d’escortes. C’était complètement ridicule et c’était ce que c’était. Il essayait de nous recruter. Il pensait que ça pouvait nous intéresser dans la vraie vie. Je l’ai signalé à Instagram», a-t-elle déclaré.

Les jeunes comédiens de la série Fugueuse ont reçu des directives afin de pouvoir répondre adéquatement aux jeunes filles qui pourraient leur lancer des appels à l’aide par l’entremise des réseaux sociaux.

«On nous a fortement suggéré, afin d’avoir un peu d’intimité, de se créer des pages publiques d’artiste afin d’éviter que les gens nous suivent sur nos pages personnelles. On nous a aussi dit de prendre au sérieux tous les appels à l’aide reçus et de les rediriger vers des organismes spécialisés comme Tel-jeunes», a expliqué la comédienne de 22 ans, originaire de Gatineau.

Fiction et réalité

Camille Felton, qui joue le rôle de Jessica, précise que cette initiative avait aussi pour but d’expliquer comment faire face aux messages haineux et inappropriés.

«Il y a encore des gens, malheureusement, qui ne savent pas faire la différence entre la fiction et la réalité», a-t-elle fait remarquer.

La jeune comédienne avait une certaine expérience de gestion des réseaux sociaux en raison de sa participation, durant cinq saisons, à la série jeunesse Subito-Texto, diffusée sur les ondes de Télé-Québec.

«Ce n’est pas, toutefois, le même genre de public et de réactions», a-t-elle fait savoir.

Camille Felton ne s’attendait pas, par ailleurs, en raison de la nature de son personnage, qui tente de faire voir la réalité à Fanny, à recevoir ce genre de communication.

Les deux amies de Fanny avouent ne pas avoir reçu d’appels de détresse jusqu’à maintenant.

«J’en reçois plus pour la nouvelle série La dérape», a-t-elle lancé en riant.

Dans la même catégorie