/news/techno

Gain en popularité

Vero, le réseau social qui veut vous sortir d’Instagram et de Facebook

TVA Nouvelles

Peut-être avez-vous vu dans votre fil Instagram au cours des derniers jours des photos tirées d’un nouveau réseau social, Vero, dont le but à peine voilé est de vous convaincre de faire le saut chez lui.

Vero a été lancé il y a déjà un bon moment, mais le réseau social a gagné en popularité au cours des derniers jours depuis que plusieurs artistes et «influenceurs» d’Instagram ont annoncé qu’ils faisaient la transition vers Vero.

Mais comment cette nouvelle plateforme se différencie-t-elle des autres?

D’abord par son contenant, puisque Vero propose un fil d’actualité «sans algorithme», donc chronologique, mais avant tout par son modèle économique complètement différent de Facebook et d’Instagram (qui appartient à l’empire de Mark Zuckerberg). Pour monétiser sa plateforme, Vero compte faire payer ses utilisateurs. Le premier million d’abonnés aura droit à un abonnement gratuit à vie, mais pour le reste, les utilisateurs devront éventuellement s’attendre à débourser quelques dollars.

En échange, Vero promet de ne pas collecter vos données personnelles à des fins de revente à des annonceurs et une plateforme exempte de publicités.

«Vero ne fait que collecter les données que nous estimons nécessaires pour offrir à nos utilisateurs une excellente expérience et pour assurer la sécurité de leur compte», assure-t-on.

Les compagnies ne seront cependant pas absentes pour autant du réseau puisqu’elles auront la possibilité de payer pour afficher un bouton «achetez maintenant» sur leur page, permettant aux utilisateurs de se procurer leurs produits ou services directement sur le site.

Il est par ailleurs impossible pour une page ou un utilisateur de «promouvoir» une publication, comme il est par exemple possible de le faire sur Facebook.

Déjà des lacunes

La soudaine popularité de Vero a cependant causé des maux de tête aux administrateurs. The Independant rapporte que plusieurs nouveaux utilisateurs ont d’abord été incapables d’ouvrir un compte sur le site, pour ensuite constater qu’une fois actifs sur la plateforme, il leur était impossible de publier quoi que ce soit.

«En raison d’un nombre élevé de visiteurs, nous éprouvons des problèmes techniques intermittents. Nous travaillons à résoudre le problème le plus rapidement possible», a publié Vero sur Twitter.

Dans la même catégorie