/news/politics

Budget fédéral

De l’argent pour le prédédouanement américain

Marc-André Gagnon | Agence QMI

Mis à part quelques millions pour le centre de prédédouanement à Québec et l’étude du projet de train à haute fréquence de VIA Rail, il faudra encore patienter avant de savoir quels grands projets de transports structurants seront appuyés par Ottawa.

En effet, très peu de projets sont identifiés dans le budget 2018 déposé mardi par le ministre des Finances, Bill Morneau.

Contrairement aux années précédentes, le budget 2018 ne contient qu’une mince section portant sur les infrastructures. Essentiellement, les milliards de dollars déjà annoncés sont toujours au rendez-vous.

Dans les budgets 2016 et 2017, le gouvernement fédéral avait présenté un plan d’infrastructures totalisant 180 milliards $ sur 12 ans. La valeur de l’enveloppe globale du plan d’infrastructures demeure inchangée.

Faute de projets approuvés et entamés, des millions de dollars en investissements projetés l’an dernier et cette année ont dû être reportés aux années à avenir.

Tout devrait se préciser avec la conclusion, vraisemblablement au cours des prochaines semaines, d’ententes bilatérales entre Ottawa et les provinces.

236 M$ pour le prédédouanement

Le gouvernement Trudeau a toutefois réservé une enveloppe d’un peu plus de 236 millions $ pour l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA).

«Ce financement permettra aussi à l’ACSTA d’ajouter de nouvelles voies pour le précontrôle des passagers vers les États-Unis à l’Aéroport Billy-Bishop de Toronto et à l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec», peut-on lire dans les documents budgétaires.

Un TGF Québec-Toronto?

En 2016, le gouvernement fédéral avait par ailleurs annoncé 3,3 millions $ sur trois ans pour étudier le projet de train à fréquence élevée entre Québec et Windsor.

Deux ans plus tard, le ministre Morneau allonge à Transports Canada huit nouveaux millions de dollars pour soutenir la réalisation d’une «étude approfondie» sur le projet, mais en se limitant cette fois au «corridor Toronto-Québec».

Toujours en 2016, Ottawa avait aussi investi 7,7 millions $ pour aider à VIA Rail à réaliser des études techniques en vue du renouvellement de sa flotte de wagons et de locomotives entre Québec et Windsor. Le financement pour la réalisation de ce projet figure maintenant au budget 2018. Le ministre Morneau n’a toutefois précisé aucun montant, puisque les appels d’offres seront lancés sous peu pour l’acquisition et le remplacement de 160 wagons et 32 locomotives.
 

À LIRE ÉGALEMENT :

Le Canada dans le rouge à perte de vue

11 choses à savoir sur le budget fédéral

De nouveaux millions tirés des fumeurs de pot et de tabac

Des assouplissements qui laisseront les PME sur leur faim

Des centaines de millions pour les ponts de Montréal

29 millions $ sur cinq ans pour renouveler la flotte de la Garde côtière

173 millions $ pour mieux gérer l’afflux de migrants à la frontière

Plus de 500 millions $ pour la cybersécurité

42 millions $ pour lutter contre le racisme

Ottawa met fin au système Phénix

De l’aide pour les médias

Des millions pour que des fonctionnaires répondent au téléphone

Dans la même catégorie