/news/society

Projet pilote

Des caméras sur les autobus scolaires pour surveiller les conducteurs

TVA Nouvelles

Les autorités devraient-elles installer des caméras sur les autobus scolaires pour s’assurer que les automobilistes respectent les feux clignotants pour la sécurité des enfants?

Le ministère des Transports mettra en place cette mesure dans le cadre d’un projet pilote dans plusieurs régions du Québec, et ce dès le 12 mars prochain pour une période de 45 jours.

Le principe est d’installer des caméras à l’extérieur des véhicules, filmant ainsi les automobilistes qui ne respectent pas l’obligation d’arrêter lorsque les feux sont en fonction.

Un peu comme un radar photo, les conducteurs délinquants pourraient recevoir une contravention par la poste à la suite de l’infraction.

Mais pour le moment, le but du projet pilote n’est pas de mettre à l’amende les contrevenants.

Le projet prévoit plutôt la collecte de données sur le nombre de dépassements et de croisements illégaux des autobus scolaires par les conducteurs de véhicules routiers à l’aide de caméras installées sur les parois extérieures de ces véhicules.

Pour Jean Soulière, président-directeur général de Bus-Patrouille, responsable de la mise en place du projet pilote, frapper directement dans le portefeuille des automobilistes aura des conséquences dans le changement d’attitude.

Écoutez ci-dessus son entrevue à l’émission Le 9 Heures.

Les régions qui participent au projet

• Québec : 2 autobus,

• Montréal : 3 autobus,

• Laval : 2 autobus,

• Outaouais : 1 autobus,

• Laurentides : 1 autobus,

• Côte-Nord : 1 autobus,

• Montérégie : 1 autobus,

• Estrie : 2 autobus.