/news/politics

Problèmes au Bloc québécois

«Elle est habituée d’être "tu’seule", d’avoir raison "tu’seule"»

TVA Nouvelles

Des ténors et d’anciens députés du Bloc québécois vont publier une lettre ouverte vendredi selon ce qu’a appris la jouteuse Caroline St-Hilaire.

«Ils vont notamment demander qu’on remette la mission du Bloc au cœur du travail du parti, mais ils vont aussi demander le départ de Martine Ouellet», a-t-elle indiqué.

 

Mais ce départ ne risque pas d’arriver selon Bernard Drainville.

«Je vous annonce que Martine Ouellet va rester, peu importe les coups qui lui seront portés, peu importe les lettres ouvertes, elle va rester», a-t-il dit.

«Elle va rester, car elle s’est débarrassée de sa dernière opposition. Elle contrôle le conseil général (...) Le bureau national, elle le contrôle complètement. Il y avait une place qu’elle ne contrôlait pas, c’était le caucus. Et bien les sept qu’elle ne contrôlait pas, ils viennent de "sacrer leur camp". Elle contrôle le parti au complet. Elle a eu ce qu’elle voulait.»

«Fossoyeuse» du Bloc

Les jouteurs sont certains que la position de Martine Ouellet, qui tient à rester en poste malgré la démission de sept députés de son caucus mercredi, pourrait être fatale au parti indépendantiste.

«On se souviendra toute notre vie que Martine Ouellet aura été la fossoyeuse du Bloc québécois», a dit Caroline St-Hilaire.

«Oui, mais elle a l’habitude d’être toute seule. Elle a fait deux courses à la direction du Parti québécois. Elle avait combien de députés qui l’appuyaient à la première course? Zéro! Elle avait combien qui l’appuyaient à la deuxième course? Zéro! Elle est habituée d’être "tu’seule", d’avoir raison "tu’seule" dans sa chaloupe. Elle serait "tu’seule" au Bloc, ils s’en iraient tous (...) qu’elle continuerait à dire qu’elle a raison», a lancé Bernard Drainville.

Dans la même catégorie