/news/politics

De passage à Montréal

Trudeau encore rattrapé par son voyage en Inde

TVA Nouvelles

Le récent voyage controversé en Inde de Justin Trudeau continue de lui coller à la peau. De passage à Montréal jeudi pour vanter son budget, il a encore une fois dû répondre à plusieurs questions à ce sujet.

Qualifié de farce, de honte par certains, le premier ministre a continué de persister et signer. «On sait que ça a été une célébration de l'amitié entre l'Inde et le Canada», a-t-il lancé lors d’une visite dans une cuisine communautaire.

Sur la présence de Jaspal Atwal, ce sikh reconnu coupable de tentative de meurtre contre un ancien ministre indien en 1986, il a répété qu'il n'aurait jamais dû être invité lors d'une réception officielle.

«Quand on l'a su, on a retiré l'invitation, mais évidemment, si on avait pu ne pas l'avoir invité en premier lieu, ça aurait été plus positif», a-t-il expliqué.

Justin Turdeau entretient la thèse du complot indien pour expliquer la présence de monsieur Atwal à la réception. Une thèse démentie vigoureusement mercredi par le gouvernement indien.

L’opposition crie au scandale

À la Chambre des communes jeudi, l'opposition est revenue à la charge.

 «Est-ce que le premier ministre croit toujours au scénario du complot? Et si oui, qu'il dépose les preuves en cette chambre», a réclamé Alain Rayes, le député conservateur de Richmond-Arthabaska.

«Cette invitation n’aurait jamais dû être envoyée», a répondu la ministre des Sciences, des Sports et des Personnes handicapées, Kirsty Duncan.

Réaction de la communauté sikhe

Rencontrés jeudi, les membres de la communauté sikhe de Montréal ont affirmé être plutôt satisfaits du voyage du premier ministre en Inde.

 D'autres estiment que le gouvernement indien aurait dû mieux recevoir Justin Trudeau.

 

 

 

 

 

Dans la même catégorie