/news/politics

Assurance dentaire publique universelle

«Une annonce qui touche un nerf sensible»

TVA Nouvelles

Les participants de La Joute n’achètent pas tout de suite l’annonce de Québec solidaire qui veut mettre sur pied une assurance dentaire publique universelle si le parti remporte le pouvoir à l’automne prochain.

«S’ils veulent qu’on les prenne au sérieux, il faut qu’ils arrivent avec des chiffres. S’ils aspirent à gouverner, il faut qu’ils nous disent combien coûtent leurs engagements. Si ça coûte un milliard, je me demande où ils vont le prendre», a fait savoir Bernard Drainville.

«Je pense que ça va coûter les yeux de la tête! L’idée est intéressante, car oui, il y a des gens qui n’ont pas accès à ces soins-là, mais c’est un peu intense comme première promesse», a ajouté Caroline St-Hilaire.

Luc Lavoie a préféré ironiser et faire un lien avec la récente entente entre les médecins spécialistes et le gouvernement du Québec.

«Alors là ça va faire quoi? Il va y avoir une nouvelle fédération des dentistes du Québec, ils vont vouloir du rattrapage par rapport à quelque juridiction, mettons l’État du Wyoming. Les assistantes dentaires vont toutes entrer à la CSN, dans les 12 mois qui vont suivre, elles vont être en grève. Il va y avoir des pénuries de dentistes en région et ça va vous prendre un an et demi pour avoir un rendez-vous», a-t-il lancé Luc Lavoie.

Cette annonce a par ailleurs permis à nos jouteurs d’échanger quelques jeux de mots savoureux.

«Ils touchent un nerf sensible, car il y a beaucoup de gens qui nous écoutent et qui savent que ça coûte cher d’aller chez le dentiste», a dit Bernard Drainville avant d’être interrompu par Luc Lavoie.

«Je pense que Luc a une dent contre toi», lui a alors lancé Caroline St-Hilaire.

«Une réplique bien plombée», a ajouté Paul Larocque.

Dans la même catégorie