/news/currentevents

Pitbulls retrouvés morts

Un couple accusé de cruauté envers huit chiens

Caroline Lepage | Agence QMI

 - Agence QMI

Le couple qui aurait laissé deux pitbulls morts dans un congélateur à Magog est désormais accusé de cruauté animale envers huit chiens et n’a plus le droit de posséder des animaux.

Bianka Lizotte, 20 ans, et Williams Heath, 21 ans, ont comparu vendredi après-midi au palais de justice de Sherbrooke pour avoir maltraité des chiens alors qu’ils habitaient un logement de la rue Stanley, à Magog.

Dans cette maison louée, la propriétaire Isabelle Fréchette a découvert deux pitbulls morts dans le congélateur débranché la semaine dernière.

La maison avait été abandonnée dans un état insalubre, avec des odeurs nauséabondes. Les murs, les planchers et les cadrages de porte avaient été rongés par des chiens.

À la suite de la découverte des deux bêtes mortes, six autres chiens vivants ont été récupérés, explique Sylvain Guay, lieutenant de la police de Memphrémagog. Mal en point, ces chiens avaient été sous la garde du couple dans les derniers mois, explique M. Guay. Ils ont été pris en charge par la Société protectrice des animaux de l’Estrie.

Maigreur extrême

Sa porte-parole, Geneviève Cloutier, affirme qu’ils se portent bien. Lorsqu’ils ont été saisis, ils souffraient de maigreur extrême.

Accusés de cruauté envers huit chiens

Courtoisie

«J’ai eu de la misère à regarder les photos», commente Mme Fréchette.

Mme Lizotte et M. Heath ont été accusés vendredi d’avoir volontairement négligé de fournir les aliments, l’eau, l’abri et les soins suffisants à leurs chiens au cours des derniers mois. Ils ont été remis en liberté sous conditions, entre autres, de ne plus posséder d’animaux.

Des chevaux aussi

En plus des chiens impliqués dans ce dossier, Mme Lizotte possédait des chevaux. Trois d’entre eux sont en pension dans un ranch à Ayer’s Cliff depuis un mois.

La responsable, Kristina Grenier, affirme que ces derniers sont en bonne condition, mais qu’ils n’avaient pas été montés depuis un certain temps. Les chevaux sont désormais sous la garde légale de la sœur de l’accusée.

Dans la même catégorie