/regional/centreduquebec

Mère de trois enfants

Du savon avec son lait maternel

Caroline Lepage | Agence QMI

Caroline Lepage

Une mère de trois enfants fait des savons avec le lait maternel qu’elle produit pour son nouveau-né et souhaite partager sa recette avec d’autres mamans.

Propriétaire de l’entreprise Savon de campagne depuis cinq ans, Shirley-Anne Goguen a innové en remplaçant le lait de chèvre par du lait maternel pour concevoir ses savons.

Comme elle allaite actuellement sa petite Abigaelle, âgée d’un mois, elle utilise son propre lait, qu’elle extrait et conserve.

Bonne hydratation

«Ma recette de savon est composée d’environ 15 % de mon lait maternel, qui est très nutritif parce qu’il comprend plus de minéraux et de protéines que l’eau habituellement utilisée. Ça hydrate bien la peau des bébés», explique cette femme de 28 ans.

De plus, elle trouve gratifiant de laver son enfant avec un peu de soi-même.

À sa savonnerie de Sainte-Brigitte-des-Saults, située au Centre-du-Québec, Shirley-Anne Goguen tient déjà plusieurs ateliers de conception de savons et autres produits de bain avec les jeunes et les adultes.

Elle souhaite désormais offrir aux nouvelles mamans, avec leur tout-petit, de fabriquer leur savon avec leur propre lait maternel.

«Très tendance»

«Les mamans sont en congé et veulent faire des activités avec leur bébé. C’est très tendance actuellement de faire les choses par soi-même», constate cette mère de trois enfants.

L’atelier pour trois personnes dure quatre heures et coûte 75 $, incluant les produits pour faire les savons.

Les participantes doivent bien sûr fournir leur lait maternel, soit un peu plus d’une tasse pour faire deux kilos de savon.

«C’est encore mieux si le lait est congelé parce qu’il conserve ses propriétés», précise-t-elle.

Avec du lait maternel ou pas, ses savons sont tous conçus avec des produits naturels. Le lait des deux chèvres qui vivent à la ferme est également recommandé pour les peaux sensibles des bébés ou de ceux qui souffrent d’eczéma, etc.

La résidente du Centre-du-Québec croit être la première à développer ce type de savon.

«Je n’en ai pas vu ailleurs», commente-t-elle.

Identité

L’entrepreneure développera aussi une bombe de bain effervescente que les futurs parents pourront donner à leurs proches pour leur annoncer, de façon originale, le sexe du bébé à venir.

Une couleur non visible de l’extérieur sera dissimulée dans la bombe. Quand celle-ci sera mise à l’eau et qu’elle deviendra rose, cela voudra dire que les parents attendent une fille. Si c’est bleu, un garçon.

«J’essaie vraiment de faire ce que personne n’a encore fait », lance-t-elle.

Mme Goguen a même lancé les «savonnettes pompettes» pour les femmes qui veulent faire leur savon avec un verre de vin... ou plus.

Dans la même catégorie