/regional/troisrivieres/mauricie

Atteint de la malaria

Le globe-trotteur trifluvien coincé au Kenya est guéri

Amélie St-Yves | Agence QMI

gracieuseté

Le globe-trotter québécois qui a failli mourir de la malaria en Tanzanie est guéri dans un hôpital du Kenya, mais les médecins ignorent toujours s’il en gardera des séquelles permanentes.

Emmanuel Gauthier, 32 ans, est toujours très faible, hospitalisé à Nairobi, au Kenya. Le Trifluvien avait sombré dans un état comateux en Tanzanie le 22 février après avoir contracté la malaria, une infection parasitaire tropicale souvent transmise par les piqûres de moustiques qui peut causer la mort.

Puisqu’il n’avait pas d’assurance-voyage, sa famille avait tenté d’amasser 200 000$ pour le rapatrier au pays le plus rapidement possible en avion-ambulance. Elle a toutefois choisi de suivre les conseils d’un médecin et d’utiliser les 43 000$ amassés pour le faire soigner là-bas, et son frère Vincent est parti le rejoindre.

La totalité des frais encourus jusqu’à présent est de 27 000$, mais il manque toujours une dernière facture de l’hôpital de Nairobi, en plus des frais du retour. Au final, le voyage tourné au cauchemar pourrait coûter autour de 50 000$, ce qui signifie que la famille aurait à débourser entre 5000$ et 8000$ de ses poches.

Emmanuel Gauthier est maintenant guéri, mais les médecins ignorent encore s’il gardera des séquelles permanentes.

«Une journée, il est capable de marcher, l’autre, il n’arrive pas à s’asseoir dans son lit. Il est encore très confus, mais a des périodes de lucidité totale», dit sa belle-sœur Sophie Papineau.

Vincent et Emmanuel Gauthier pourraient rentrer au pays mercredi ou jeudi, dans un avion avec assistance médicale à bord.

Dans la même catégorie