/news/society

Plan d’action 2018-2020

Montréal veut un refuge où les itinérants pourront boire de l’alcool

Sarah Daoust-Braun | Agence QMI

Montréal va créer un refuge où les itinérants pourraient boire de l’alcool. La mairesse Valérie Plante en fera l’annonce mercredi lors de la présentation de son plan d’action montréalais d’itinérance 2018-2020, a confirmé mardi son administration.

Le modèle de service de refuges reste encore à définir par la métropole, qui souhaite prendre son temps avant d’aller de l’avant. Un nouveau centre pourrait être créé, ou une unité pourrait être ajoutée à un centre déjà existant. Habituellement, les itinérants en état d’ébriété se font refuser l’entrée des refuges.

Ce type de refuge pour les personnes avec des problèmes d’alcoolisme, surnommé «wet shelter», avait été comparé par l’ex-maire Denis Coderre aux sites d’injection supervisés lors de la dernière campagne électorale.

L’administration de Valérie Plante souhaite améliorer l’offre de service pour les itinérants alcooliques, mais aussi revoir les ressources offertes aux femmes itinérantes et aux personnes sans-abri situées dans les arrondissements en périphérie.

Projet Montréal a entre autres promis en campagne de construire 300 unités d’hébergement pour les personnes itinérantes ou à risque par année pendant 10 ans.

La mairesse présentera son plan d’action à l’Accueil Bonneau.

Dans la même catégorie