/news/culture

Cinéma

«Panthère noire» : plus qu'un film de superhéros

TVA Nouvelles

Pour la toute première fois, un superhéros africain est la vedette d'un film de Marvel. Il s'agit d'un contraste marquant, mais surtout positif.

Ce personnage revêt une symbolique importante dans la lutte pour la représentation des minorités dans la culture populaire.

«Les Noirs sont allés voir le film, donc c'est toute une part de marché, mais en même temps, on a compris que le grand public aussi a soif de diversité à l'écran», mentionne la fondatrice du Festival Fondu au Noir, Fabienne Colas.

«Dans une cour d'école, aujourd'hui, il y a un jeune qui pourrait dire: “Moi, un jour, je vais être président; un jour, je vais être chef d'antenne, je vais être journaliste; ou un jour, je vais être un superhéros”. Et personne ne va rire de lui, parce que c'est possible, parce qu'il l'a vu à la télévision», soutient quant à lui Paul Evra, directeur général du Centre Lasallien.

Le discours sur la diversité se fait entendre plus que jamais, haut et fort!

«C'est intéressant de voir les artistes qui se prennent en main. On a un porte-voix, on a une tribune, on a des plateformes, il faut s'en servir», témoigne pour sa part le comédien Angelo Cadet.

Depuis sa sortie, le 14 février, le film connaît une popularité grandissante. On le qualifie de film phénomène.

Une distribution d'acteurs très prisés à Hollywood, une signature différente des autres Marvel : la recette est gagnante.

Avec la sortie du film en Chine la semaine prochaine, l'engouement n'est pas près de s'essouffler.

Dans la même catégorie