/news/politics

Bloc québécois

Drainville déplore «le spectacle triste d’un parti en train de se décomposer»

TVA Nouvelles

Le fait que des membres du Parti québécois décident de se tenir loin du Bloc québécois à l’approche des élections provinciales ne surprend pas du tout les analystes de «La Joute.»

«Il y a un risque réel que les problèmes du Bloc fassent tache d’huile et finissent pas contaminer le PQ, soutient Bernard Drainville. C’est l’enfer!»

L’ex-député péquiste comprend pourquoi le PQ tient à demeurer prudent dans cette situation.

«C’est en train de donner le spectacle triste d’un parti qui est en train de se décomposer et les odeurs de décomposition pourraient nuire au Parti québécois, qui lui est en élection dans quelques mois», souligne-t-il.

«Je voudrais quand même nuancer, parce que le Bloc, c’est quand même pas le Parti québécois, précise toutefois Caroline St-Hilaire. Ça ne l’a jamais été. Ce n’est pas parce que tu étais au Bloc que tu étais au Parti québécois. J’en suis. J’étais au Bloc, mais pas au Parti québécois.»

Mme St-Hilaire pense que le virage souverainiste pris par Martine Ouellet à la tête  du Bloc pousse le PQ à prendre ses distances.

«Est-ce qu’il y quelqu’un aujourd’hui au Québec qui a le goût de s’associer avec les conflits que Martine Ouellet propose? Je ne pense pas», affirme-t-elle.

Dans la même catégorie