/news/politics

Sécurité publique

Le Canada veut des mesures pour endiguer la violence par armes à feu

Agence France-Presse

POL-LEADERSHIP-OUELLET

MAXIME HUARD/AGENCE QMI

Le gouvernement canadien a prévu mercredi de prendre des mesures pour endiguer la recrudescence des violences par armes à feu, mais aussi de renforcer la lutte contre les bandes criminelles.

Le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale a affiché sa détermination pour «mettre un terme au fléau que représente la violence liée aux armes à feu» et à l'activité des bandes organisées.

Les armes à feu sont à l'origine de plus d'un tiers des homicides au Canada, ces derniers ayant bondi de 40 % en 2016, selon les données les plus récentes de l'institut canadien de la statistique.

Cette hausse s'explique par la recrudescence des morts dans la guerre des bandes dans les quartiers les plus défavorisés des deux grandes métropoles de Toronto et Vancouver, une ville où la drogue fait des ravages.

«Les taux globaux de criminalité au Canada sont largement inférieurs à ce qu'ils étaient il y a quelques décennies, mais les homicides, les crimes commis à l'aide d'armes à feu et les activités des gangs n'ont cessé d'augmenter», a affirmé Ralph Goodale.

«Le nombre d'homicides commis à l'aide d'armes à feu a presque doublé au cours des quatre dernières années, et plus de la moitié d'entre eux sont associés aux gangs», a-t-il assuré.

Le gouvernement fédéral avait réuni mercredi à Ottawa les responsables de la sécurité des provinces et la police pour une conférence nationale.

Selon Ralph Goodale, les autorités ont tenté de dégager les « meilleures pratiques en vue de combattre la violence liée aux armes à feu et aux gangs ».

Préalablement à l'annonce prochainement de «mesures contre les armes à feu» et «les activités criminelles», le gouvernement va débloquer 327,6 millions de dollars canadiens sur cinq ans.

Dans la même catégorie