/news/politics

Nouveau sondage

L’image de Justin Trudeau a souffert du voyage en Inde

Agence QMI

Le difficile voyage de Justin Trudeau en Inde a terni son image aux yeux des Canadiens, montre un sondage publié mercredi.

Selon le coup de sonde de la firme Abacus, la proportion de gens ayant une opinion défavorable de la façon dont le premier ministre représente le Canada à l’international a grimpé de 16 % depuis octobre 2017.

Ce nombre est passé de 21 % à 37 % au cours des cinq derniers mois. La proportion d’opinions favorables, elle, a chuté de 53 % à 38 % sur la même période.

Le pourcentage de la population ayant une image positive de Justin Trudeau a également diminué dans les derniers mois, passant de 48 % à 39 % depuis octobre.

Il s’agit du second sondage négatif en quelques jours pour le gouvernement de Justin Trudeau. Un récent coup de sonde Ipsos pour le compte du réseau Global News indiquait en effet que les conservateurs devanceraient les libéraux avec 38 % des intentions de vote contre 33 %.

Concernant les résultats publiés mercredi, l’analyste chez Abacus, Bruce Anderson, indique que «jusqu’à maintenant, peu d’erreurs ou de mésaventures avaient eu un impact sur l’image de Justin Trudeau. Il ne fait aucun doute que les réactions à son voyage en Inde ont influencé ces chiffres».

Le sondage a été mené du 23 février au 4 mars, c’est-à-dire à partir des deux derniers jours du voyage. Tant au pays qu’à l’étranger, le séjour a été abondamment critiqué dans les médias pour son manque de substance, la surexposition de la famille Trudeau en costumes traditionnels et l’invitation d’un ancien terroriste à un événement officiel.

Le premier ministre a minimisé l’importance de ces chiffres en conférence de presse à Toronto. «Je ne porte pas vraiment attention aux sondages. Nous savons tous qu’ils montent et descendent», a nuancé Justin Trudeau.

Dans les intentions de vote générales selon le sondage Abacus, le Parti libéral du Canada ne dispose plus que de trois points d’avance sur le Parti conservateur. Les libéraux ont été largement en avance dans les sondages depuis le début de leur mandat, avant d’entamer un lent déclin à l’automne dernier.

Si une élection avait lieu demain, 36 % des répondants voteraient pour les libéraux, contre 33 % pour les conservateurs. Les néodémocrates formeraient encore la deuxième opposition, avec 18 % des voix.

Au Québec, l’étude place toujours les libéraux confortablement en tête, avec 33 % des intentions de vote, devant les conservateurs (15 %) et les néodémocrates (13 %). Le Bloc québécois arriverait en quatrième position avec 11 % des voix.

Le sondage a été mené en ligne auprès d’un peu plus de 4000 Canadiens.

Dans la même catégorie