/news/politics

Chronique de Richard Martineau

«Les gens de Trudeau se sont comportés en ''spring-breakers''»

TVA Nouvelles

Le voyage du premier ministre Justin Trudeau est considéré par plusieurs chroniqueurs comme une véritable catastrophe diplomatique.

Ses costumes flamboyants, parfois déplacés, l’invitation à un terroriste condamné lors d’une soirée protocolaire, et autre faux-pas ont entaché le gouvernement Trudeau.

Dans sa chronique «Réveillez-vous» présentée au Québec Matin, Richard Martineau est revenu sur des nouvelles informations gênantes sur ce voyage, rapportées par le National Post.

Les membres délégation canadienne auraient agi en véritables «spring-breakers» lors d’une réception très courue à la résidence de Nadir Patel, Haut-commissaire du Canada à New Delhi.

«Des gens d’ambassades de plein de pays étaient invités, il y avait une longue file d’attente pour entrer. Les membres de la délégation autour de Justin Trudeau se sont conduits comme des spring-breakers... Vous savez ces jeunes qui se soulent la gueule, du matin au soir, et qui font des concours de wet t-shirt? Après une heure, le bar manquait de whisky. Ils étaient complètement ''paf''. Ils se sont conduits ''tout croche'' ils ont mis des gens dans l’embarras.»

Richard Martineau rapporte même que la GRC a dû s’en mêler. Des gens d’affaires qui ont assisté à la soirée au cours de laquelle ils souhaitaient faire des rencontres ont déclaré : «it’s was a mess», «c'était un gâchis», rapporte le commentateur.

«Quand on voit Donald Trump et Justin Trudeau, on se dit que c’était peut-être deux personnes qui n’étaient pas prêtes à avoir des postes aussi importants. Je l’avoue il y en a un qui est plus dangereux que l’autre. On a pas mal plus peur de Donald Trump que Trudeau», croit le chroniqueur.

«Ça fait très très amateur», conclut Richard Martineau.

 

Dans la même catégorie