/sports/homepage

Défaite de 5-0

Les Panthers trop forts pour les Canadiens

TVA Nouvelles

Il y a des records qui rendent moins fier que d’autres. En subissant un revers de 5 à 0, hier soir, aux mains des Panthers de la Floride, le Canadien a été victime d’un jeu blanc pour la 10e fois de la saison.

Dix coups de pinceau ! Jamais dans sa longue et autrefois glorieuse histoire, le Tricolore n’a été blanchi autant de fois en une seule campagne.

En repoussant 40 tirs, Roberto Luongo a savouré son deuxième jeu blanc de la saison et porté son dossier à 7-1-1 depuis son retour d’une blessure à l’aine qui l’a tenu à l’écart du jeu pendant près de deux mois et demi.

À première vue, on pourrait croire que le Tricolore a tenu son bout, mais le nombre des tirs qu’il a effectués est loin de refléter l’allure de la rencontre.

Deux buts refusés

En fait, bien peu d’entre eux ont réellement menacé le gardien québécois. Nicolas Deslauriers croyait bien avoir ouvert la marque, mais les angles de caméras disponibles ne pouvaient prouver hors de tout doute que la rondelle avait traversé la ligne rouge.

Paul Byron s’est également vu refuser un but à la suite d’une révision vidéo en raison de l’obstruction créée par Jacob De La Rose.

Jeff Petry a obtenu la plus belle occasion de marquer en parvenant seul devant Luongo. Toutefois, son tir des poignets a terminé sa course dans la mitaine du gardien.

«Il n’y a personne qui va au filet. Ça ne nous aide pas. On sait que les gardiens contre qui on joue donnent des retours, mais on n’est pas là sur les deuxièmes chances», a indiqué Deslauriers, résumant parfaitement la soirée du Canadien en attaque.

Le rouleau compresseur

De leur côté, les Panthers sont en mission. Impliqués dans une lutte sans merci avec les Blue Jackets de Columbus pour une place en série éliminatoire, ils ne perdent pratiquement plus. En passant le Canadien sous le rouleau compresseur, la troupe de Bob Boughner a porté sa fiche à 14-3-1 depuis le week-end des étoiles. Le meilleur dossier dans l’Est depuis cette pause.

Lorsqu’ils visionneront des séquences du match, les jeunes joueurs du Canadien devront s’assurer de prendre en note avec quelle aisance les attaquants des Panthers se sont déplacés et se sont échangés la rondelle en territoire ennemi.

La brigade montréalaise a paru tout aussi démunie que décousue. Les marquages ratés, bagarres perdues pour l’obtention de la rondelle et passes imprécises ont été nombreux. Et cela tant chez les attaquants que chez les défenseurs.

«C’est une équipe qui excelle en échec avant et qui travaille fort. De notre côté, notre niveau d’exécution n’est pas assez bon, a analysé Byron. On a beaucoup de joueurs qui ont peu d’expérience. Il faut trouver une façon de s’améliorer chaque soir.»

Pauvre Lindgren

Avec pour résultat que Charlie Lindgren, de retour devant le filet après avoir accordé six buts aux Devils mardi, en a encore pris pour son rhume. Cette fois, le pauvre bougre n’avait pas grand-chose à se reprocher.

À son âge, le sac à miracles n’est pas encore très bien garni.

Jonathan Huberdeau a atteint un sommet personnel en marquant son 21e but de la saison. Nick Bjugstad, Micheal Haley, Evgenii Dadonov et Vincent Trocheck ont touché la cible à la suite de belles pièces de jeu.

Blessé au bas du corps en raison d’une mise en échec de Jamie McGinn, Rinat Valiev a quitté la rencontre en début de deuxième période. Par conséquent, Brett Lernout rejoindra l’équipe à Tampa.