/finance/homepage

305 travailleurs

Mandat de grève pour le syndicat d’IOC à Sept-Îles

Agence QMI

Les syndiqués de la compagnie IOC à Sept-Îles ont voté à l’unanimité pour un mandat de grève, a annoncé le syndicat des Métallos, jeudi.

À la suite de deux assemblées générales, les quelque 305 travailleurs qui transportent le minerai de fer de la mine du Labrador vers le port de Sept-Îles ont appuyé la grève à 99,2 %.

Les syndiqués ont donc rejeté l’idée d’un régime de retraite à deux vitesses qui aurait désavantagé les nouveaux venus, ainsi que la proposition de prendre moins de vacances quitte à être payés davantage.

«Nos membres ont envoyé un message clair: ils sont prêts à se battre pour préserver un seul et même régime de retraite et pour protéger leur droit à des vacances. L’employeur doit en prendre acte et corriger le tir à la table de négociations», a souligné le représentant syndical des Métallos, Dany Maltais, par communiqué.

Les 1700 autres syndiqués de IOC à Labrador City ont aussi donné leur aval à un mandat de grève, plus tôt cette semaine.

«À court terme, nous espérons une reprise des négociations. Les syndiqués rejettent l’idée de créer deux sortes de travailleurs, a précisé Dany Maltais. Dans le même esprit, à l’heure de la conciliation travail-famille, il est impensable de priver les travailleurs de vacances bien méritées. Ces demandes de concession semblent sorties tout droit d’une autre époque», a précisé Dany Maltais.

Les travailleurs sont sans contrat de travail depuis le 28 février dernier. La dernière convention collective avait une durée de six ans.