/news/world

Fashion Week

Pour son défilé, Chanel abat des dizaines d’arbres en forêt

Agence France-Presse et TVA Nouvelles

Karl Lagerfeld a proposé une balade en forêt qui a profondément déplu aux environnementalistes, sous la verrière du Grand Palais à Paris pour le défilé Chanel, mardi au dernier jour de la Fashion Week automne-hiver 2018-2019.

Le créateur a opéré un retour à la nature en présentant sa nouvelle collection au milieu d'arbres et de bûches installés dans un Grand Palais jonché de feuilles mortes et exhalant des odeurs de sous-bois.

Cette mise en scène qui n'a pas été au goût des écologistes, la fédération France Nature Environnement (FNE) qualifiant l'abattage d'arbres dans une forêt du Perche, pour ce show d'«hérésie».

Ce à quoi Chanel a rétorqué s'être engagé à replanter 100 nouveaux chênes en forêt.

Le créateur de mode aurait coupé ainsi quelque dizaines d’arbres pour faire place aux mannequins portant ses créations.

Si certaines sources assurent que le bois de ces arbres a été tout bonnement jeté aux déchets, Chanel assure qu’il a été «revalorisé».

«Les troncs seraient repris par une scierie pour en faire des planches, leurs branches seront transformées en copeaux puis recyclées en compost. Les bancs seront recyclés en pâte à papier ou en billes de bois», rapporte L’Observateur.

«Ce défilé vise à donner une image plus verte à Chanel mais s'avère en réalité en décalage complet avec les réels enjeux de protection de la nature et de l'environnement», selon France Nature Environnement, pour qui Chanel, se doit de «montrer l'exemple».

Le défilé se déroulait sous les yeux du PDG du groupe LVMH propriétaire de la griffe, Bernard Arnault, qui s'est hissé au 4e rang des plus grandes fortunes mondiales, selon le classement publié mardi par le magazine Forbes.

Au premier rang avaient également pris place notamment les actrices Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Léa Seydoux, Michelle Williams, Emma Stone, Jennifer Connelly.