/regional/estduquebec/basstlaurent

Bas-Saint-Laurent

Les citoyens déçus en raison de la fermeture de deux caisses populaires

Simon Gamache-Fortin | TVA Nouvelles

Les Centres de services Desjardins de Saint-Adelme et de Saint-René-de-Matane, au Bas-Saint-Laurent, ont fermé leurs portes vendredi. À compter de lundi, les membres devront faire une vingtaine de minutes de voiture pour se rendre à Matane afin de retirer de l'argent.

Les citoyens rencontrés par TVA Nouvelles à Saint-Adelme sont déçus de voir leur caisse quitter leur municipalité. Certains se sentent abandonnés par la coopérative financière.

Un travailleur autonome de la municipalité, Luc Marquis, effectue beaucoup de transactions en ligne, mais se déplaçait au comptoir-caisse au moins trois fois par semaine. Pour lui, il est important d'encourager les services de proximité à Saint-Adelme.

Un maire déçu

Le maire de Saint-Adelme est lui aussi déçu de cette décision de Desjardins. Il croit que la fermeture fera mal aux citoyens et aux commerces de sa municipalité, et parle d'un symbole qui disparaît.

Il aurait aimé le maintien d'un service au moins une journée par semaine pour la caisse, qui logeait dans un édifice municipal. Le maire aurait été prêt à accommoder Desjardins pour le loyer.

La fermeture a été annoncée dans les derniers mois. Le conseil d'administration de la Caisse de La Matanie estime que plus de 97% des transactions s'effectuent ailleurs qu'au comptoir-caisse.

Des mesures pour accommoder les membres seront mises en place.

«Une entente a été conclue entre la Caisse de La Matanie et Taxi Matane afin que les membres de ces deux points de services puissent bénéficier d’un transport aller-retour pour faire leurs transactions dans les cas où ils ne peuvent se déplacer par eux-mêmes. Les transports auront lieu les mardis et jeudis», a expliqué le directeur général de la Caisse de La Matanie, Denis Girard.

En septembre prochain, le point de services de Sainte-Félicité fermera à son tour ses portes. Un guichet automatique y sera cependant maintenu.

Des habitudes qui changent

Les habitudes des membres évoluent aux quatre coins du Québec. Entre 2012 et 2017, les transactions chez Desjardins au comptoir-caisse et au guichet automatique ont respectivement chuté de 33% et de 30%, alors qu'ils ont augmenté de 72% en ligne via Accès D.

«Nous maintenons des liens constants avec la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et une rencontre est prévue la semaine prochaine. Pour Desjardins, il n’est pas question de moratoire, mais bien d'accompagner les membres dans l'évolution des services financiers», a indiqué la Fédération des caisses Desjardins.

Dans la même catégorie