/news/currentevents

Bas-Saint-Laurent

Suspendus au-dessus d’un ravin, ils sont sauvés par de bons samaritains

Marie-Pierre Beaubien | TVA Nouvelles

Des automobilistes du Bas-Saint-Laurent a eu la vie sauve jeudi soir grâce à l’intervention de bons samaritains.

C’est que sa voiture s’est retrouvée suspendue au-dessus d’un ravin surplombant la rivière Verte.

«On est resté pris sur un garde-fou. J’ai regardé en arrière. C’est là que je me suis dit "il faut sortir, si on tombe, il y a au moins 10 mètres" (...) Il y a au moins six véhicules qui nous ont complètement ignorées», a expliqué une des victimes, Thomas Pellerin-Thériault.

Une voiture s’est finalement arrêtée pour venir en aide à Thomas et ses proches. Les bons samaritains ont rapidement prodigué des manœuvres de réanimation à une des victimes.

«Elle avait un moment donnée la brou au visage. Elle s’est mise toute raide. Je lui disais de rester là. Je la reprenais. Ça a fait peur», a raconté Tanya Jalbert à TVA Nouvelles.

«Je me disais ce n’est pas un jeu, c’est la réalité. Il y a quelqu’un qui va peut-être mourir. J’ai eu peur que quelqu’un meurt dans mes bras. Je paniquais un petit peu, mais l’adrénaline, ça ne s’explique pas», a fait ajouté Mathieu Hunter Plourde.

Une rencontre émouvante entre tous les protagonistes de cet événement a eu lieu ce vendredi à l’hôpital de Rivière-du-Loup.

«Je ne m’attendais pas à les revoir. Franchement, je suis contente. Ce sont les seuls qui se sont arrêtés», a fait savoir la conductrice du véhicule, Dorianne Pellerin-Thériault.

«Je les remercie. Ce sont des amis pour la vie», a ajouté sa mère, Julie Thériault.

La passagère réanimée à deux reprises

«Ils ont eu peur dans l’ambulance, parce qu’ils pensaient que j’avais un poumon perforé. J’avais mal aux côtes. Je ne respirais plus. Il a fallu qu’ils me donnent de l’oxygène. Ils m’ont aussi réanimé dans l’ambulance», a souligné une des victimes de l’accident, Kristina Collins.

Malgré les traumatismes crâniens, les convulsions et quelques ecchymoses, les jeunes se portent bien.

«Ce sont probablement eux qui leur ont sauvé la vie. Si tout le monde pouvait faire ça, ça serait merveilleux», a déclaré le père de Kristina, Daniel Collins.

«Quand vous voyez un accident comme ça, ne vous posez pas de questions. Arrêtez!», a rappelé une des automobilistes qui a porté secours aux victimes, Isabelle Thibeault.