/regional/saguenay

Serres Toundra

Un virus s’attaque aux plants de concombres

Jean Houle | TVA Nouvelles

Les Serres Toundra de Saint-Félicien au Saguenay-Lac-Saint-Jean ont englouti quelques centaines de milliers de dollars en raison d'un virus, il y a plusieurs mois.

Ce virus, découvert l'été dernier, n'a pas eu d'impact sur la qualité du concombre, mais depuis, les mesures d'hygiène ont été renforcées pour les travailleurs.

Les employés des Serres Toundra portent désormais le même uniforme et doivent obligatoirement se laver les mains et désinfecter leurs chaussures avant d'aller cueillir les concombres dans la serre.

«Le consommateur n'a pas vu et ne verra pas de différence», explique le PDG des Serres, Éric Dubé. «Le virus n'a affecté que les plants. Ça veut dire un concombre qui pousse moins vite, parfois croche, et qui dure moins longtemps.» 

Pour éviter toute propagation, la direction a remplacé chacun des plants qui avaient été touchés. L'opération s'est avérée coûteuse.

«Plusieurs centaines de milliers de dollars, avoue monsieur Dubé. Mais c'est parfois normal avec une entreprise qui était encore en démarrage il y a un an.»

Pour une centaine de travailleurs, les Serres utilisent en moyenne 720 paires de gants de protection par jour. Et les couteaux qui servent à effeuiller les plants ou cueillir les légumes les ne quittent jamais leur rangée.  

«De cette façon, on s'assure de limiter la propagation si un couteau contamine un plant», précise le PDG. 

Encore aujourd'hui, la cause du virus demeure un mystère aux yeux de la direction. Trop de possibilités pour le qui et le comment.

«Ça peut être quelqu'un qui était en contact avec des graines de citrouille, et ces graines ont contaminé le plant. Ou un oiseau qui est passé par-dessus la serre ou quelqu'un après son repas. Il y a vraiment trop de possibilités pour que l'on sache ce qui s'est passé exactement.» 

L'entreprise de Saint-Félicien, qui vise éventuellement le marché américain, a déjà reçu la visite du Département de l'agriculture des États-Unis.

«Ils nous ont donné un 100% pour l'hygiène. C'était la première fois qu'ils accordaient une note parfaite à une entreprise aussi jeune que la nôtre.»

Les Serres Toundra ont commencé leur production à la fin de l'automne 2016.