/regional/quebec/quebec

Pénurie de main-d'oeuvre

Clean International de Lévis recrute aux Philippines

Valérie Chouinard | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Il devient de plus en plus difficile pour les entreprises québécoises de conjuguer avec la pénurie de main-d’œuvre. C'est le cas de Clean International, une entreprise de Lévis qui se tourne maintenant vers l'Asie pour pourvoir des postes.

Depuis 12 mois, la compagnie qui œuvre dans la sécurité sanitaire agroalimentaire n'arrive pas à combler une cinquantaine d'emplois

«Ce sont des emplois à temps plein, permanents. Ce sont de bons salaires. Ça part à 17,60 $ de l'heure. Puis, on ne demande pas d'exigence nécessairement», a expliqué la directrice au développement des affaires de Clean International, Marie-Ève Labrie.

L'entreprise ira en avril aux Philippines, afin de recruter de la main-d'œuvre : c'est la dernière option.

«Ce sont des types d'emplois où ces gens-là sont bons et performants, puis qu'ils aiment faire», a précisé Mme Labrie.

L'entreprise a bon espoir de recruter une vingtaine de personnes.

Avec 700 employés répartis au Québec, l'entreprise existe depuis 25 ans. Il n'est pas question de limiter la production ou encore de refuser des clients.

«La demande grandit dans notre domaine. On a des appels quasiment tous les jours. On est frileux un peu, on n'a pas encore refusé de contrat en tant que tel, mais on ne veut pas se rendre là non plus, donc on prend les grands moyens» a poursuivi Mme Labrie.

Avec un taux de chômage qui a atteint un creux historique de 3,2% en février dans la région de Québec, les entreprises qui ont recours à la main-d’œuvre étrangère se multiplient.

Les travailleurs philippins devraient arriver à l'automne prochain. L'entreprise de Lévis se prépare déjà à les loger et les vêtir convenablement.

Dans la même catégorie