/news/law

Sherbrooke

Bref retour en cour pour une enseignante accusée de leurre

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Une enseignante d’une école secondaire de Sherbrooke qui fait face à des accusations pour des crimes de nature sexuelle a fait une brève apparition en cour, lundi.

Andréanne Robert, 44 ans, a passé peu de temps au palais de justice de Sherbrooke, alors que la procureure aux poursuites criminelles et pénales a indiqué qu’elle attendait toujours une partie de la preuve colligée par les enquêteurs du Service de police de Sherbrooke.

La tenue du procès a donc été repoussée au vendredi 16 mars.

L'accusée fait face à deux accusations de leurre informatique dans le but de favoriser des contacts sexuels et l'exploitation sexuelle.

Les victimes sont deux adolescents, des mineurs, dont un est âgé de plus de 16 ans, qui fréquentent l'école secondaire du Triolet où Andréanne Robert était enseignante.

La poursuite avait toutefois mentionné, il y a un mois, que d'autres signalements faisaient l'objet d'une enquête et que de nouvelles accusations pourraient éventuellement être portées.

Dans la même catégorie