/news/society

Projet pilote

Des caméras sur les autobus scolaires

Sophie Côté | Agence QMI

Treize autobus scolaires du Québec, dont deux dans la capitale, sillonneront les routes, pour les 45 prochains jours, munis d’un système de caméras bien spécial afin d’évaluer l’ampleur du problème des dépassements illégaux de ces fameux véhicules jaunes par les automobilistes, dans le cadre d’un projet pilote.

Chaque jour, des milliers d’automobilistes québécois dépasseraient ou croiseraient illégalement des autobus scolaires à l’arrêt lorsque les feux rouges clignotants sont en fonction et lorsque le signal d’arrêt est déployé, selon Bus Patrouille, l’entreprise québécoise qui est responsable du projet-pilote.

« Le problème est réel, on a 8000 autobus au Québec et si on se fie à notre pilote en Ontario, il se fait un dépassement par autobus par jour : ça fait donc 8000 infractions par jour au Québec. Et les policiers donnent environ cinq contraventions par jour au Québec [pour ce type d’infraction] », résume le vice-président de Bus Patrouille pour la province, Roberto Rego.

Convaincre le gouvernement

Bus Patrouille souhaite donc, par le projet pilote qu’il finance (autorisé par le MTQ, qui se dit « observateur »), démontrer l’ampleur de la problématique dans la province et convaincre le gouvernement d’implanter sa solution sur les autobus d’écoliers du Québec.

En quoi consiste-t-elle ? « On transforme les autobus scolaires en autobus intelligents. Ils sont connectés à travers les réseaux cellulaires, et on est capables de déterminer où l’autobus se situe et de filmer les véhicules qui traversent illégalement et de lire les plaques d’immatriculation avec les 7 caméras qui sont installées juste à l’arrière du bras d’arrêt », explique le directeur général de Bus Patrouille, Jean Soulière.

La technologie proposée va beaucoup plus loin : si la province opte pour cette solution, Bus Patrouille s’occupe même de la gestion de la preuve qui est envoyée aux policiers. Une fois les contraventions émises par ces derniers, Bus Patrouille offre aussi de s’occuper de l’envoi de celles-ci.

Aux États-Unis

La technologie de Bus Patrouille – une invention américaine – est déployée sur environ 5000 autobus dans six États américains. Les dirigeants de l’entreprise souhaitent aussi implanter leur solution dans différentes villes de l’Ontario dès la prochaine rentrée scolaire, après un projet pilote concluant, qui a mené le gouvernement de la province à modifier sa réglementation pour que soit admise la preuve vidéo.

Autobus Laval et Autobus Tremblay & Paradis sont les deux transporteurs qui ont sauté dans l’aventure pour le projet pilote à Québec. Les deux autobus d’écoliers rouleront dans les secteurs Jean-Lesage et Vanier-Les Rivières pour collecter des données.

Au terme du projet, un comité de suivi formé de différents intervenants concernés par le transport scolaire fera des recommandations, à la lumière des résultats obtenus. Le MTQ pourra ensuite évaluer s’il est pertinent qu’un tel projet de caméras pour les autobus scolaires soit officiellement mis en branle.

Dans la même catégorie