/news/society

Organisation mondiale de la santé

La «Maladie X», ce virus qui menace la santé publique mondiale

TVA Nouvelles

3d illustration of cancer cells and lymphocytes

Christoph Burgstedt - stock.adobe.com

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment ajouté la «Maladie X» à son plan d’action prioritaire de recherche et développement contre les maladies, une liste qui comprend entre autres des virus comme le Zika et l’Ebola.

Chaque année, l’OMS rassemble quelques-uns des scientifiques les plus renommés du monde afin de mettre à jour sa liste des maladies qui risquent d’ébranler la santé publique mondiale. Cette année, les chercheurs ont ajouté la mystérieuse «Maladie X» au plan d’action.

«La Maladie X représente l’idée que la prochaine pandémie mondiale sera causée par un pathogène dont nous ignorons la capacité actuelle à causer des torts à l’être humain», a fait valoir l’organisation dans un communiqué.

«L’Histoire nous montre que la prochaine éclosion proviendra probablement d’une source que nous n’avons encore jamais vue», explique pour sa part John-Arme Rottingen, directeur général du Conseil norvégien de la recherche et conseiller scientifique à l’OMS.

Les avancées technologiques en matière de manipulation génétique, qui rendent la création de nouveaux virus possibles, pourraient mener à l’apparition de cette fameuse Maladie X à travers un acte de terrorisme.

M. Rottingen avance que de façon plus probable, la prochaine épidémie pourrait provenir d’un virus qui s’est déjà attaqué aux animaux, un peu comme ce fut le cas avec la grippe H1N1 en 2009. L’Ebola est un autre exemple : ce virus, que personne n’a vu venir, a emporté 11 000 personnes en Afrique en 2014.

«Nous voulons créer des systèmes “prêts à être utilisés” qui s'adapteraient à n'importe quels types de maladies et qui nous permettraient de créer des contre-mesures le plus rapidement possible», a confié John-Arme Rottingen.

Dans la même catégorie