/news/society

Trois-Rivières

Atteint d'un cancer, il se bat contre la RAMQ

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

Atteint d'un cancer de la prostate, un homme de Trois-Rivières se voit refuser l'accès à un médicament prescrit par son médecin par la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) puisqu'il n'a pas encore de métastase.

Denis Milot a reçu un diagnostic de cancer de la prostate avancé de stade 4 il y a deux ans. Après 38 traitements de radiothérapie et 17 mois d'hormonothérapie, le cancer avait reculé, mais il a repris de la vigueur depuis janvier.

Par conséquent, son médecin lui a prescrit du Xtandi, un médicament utilisé pour traiter le cancer de la prostate métastatique. Cependant, la RAMQ refuse de rembourser le médicament parce que M. Milot n'a pas encore de métastases. Le médecin est tellement convaincu de l'importance de ce médicament pour son patient qu'il a insisté auprès de la RAMQ, mais on lui a opposé trois refus jusqu'à maintenant.

«Si on a la possibilité d'éviter la chimiothérapie, je risque d'avoir une plus belle qualité de vie. Déjà que je me bats contre le cancer, pourquoi je n'ai pas droit aux médicaments», s'est demandé avec émotion M. Milot, en entrevue à TVA Nouvelles.

Le médicament coûte environ 4000 $ par mois, un montant qui n'est pas à la portée de M. Milot. «Est-ce que quelqu'un a les moyens de payer autant d'argent pour un médicament? Peut-être, mais pas moi», a-t-il déploré.

Il espère maintenant que la RAMQ acceptera de réviser sa position et lui permettra ainsi de, peut-être, s'acheter quelques années de vie.