/regional/quebec/chaudiereappalaches

Pénurie de main-d’œuvre

Des camionneurs recherchés à Lac-Mégantic

Marika Simard | TVA Nouvelles

Non seulement les entreprises de transport peinent à recruter de nouveaux camionneurs, mais le centre de formation de Lac-Mégantic n'arrive pas à attirer suffisamment d'étudiants pour démarrer la nouvelle session, qui débute le 3 avril prochain.

«Le plein emploi dans la région nous brime présentement parce qu'avant, on n'avait jamais eu de problèmes de recrutement au centre, justifie Annie Gagnon, directrice des programmes pour le Centre de formation Le Granit. Les cours commencent dans trois semaines et j'ai seulement 11 inscriptions sur 18.»

Pourtant, les entreprises de la région ne demandent qu'à engager de nouvelles recrues. Seulement dans la région de Lac-Mégantic, plus d'une cinquantaine de postes de camionneurs sont à pourvoir.

Sur une flotte de 12 camions, 3 d'entre eux sont immobilisés dans la cour arrière de l'entreprise Transport Couet parce qu'aucun chauffeur ne peut les opérer. «Les baby boomers quittent pour la retraite, explique Simon Couet, propriétaire de la compagnie de transport. Nous n'avons jamais eu à faire face à une telle pénurie de main-d’œuvre.»

Au Québec, plus de la moitié du transport par marchandise s'effectue par camion. C'est une industrie importante, dont le déploiement est freiné par le manque de ressources. «S'il y avait de nouveaux chauffeurs, on agrandirait nos flottes de camions pour répondre aux demandes de nos fournisseurs, mais ceux-ci restent stationnés en attendant qu'on trouve quelqu'un pour les conduire», ajoute Christine Richard, présidente de Quiroy Transport.

Dans la même catégorie