/news/currentevents

Sans nouvelles de lui depuis lundi midi

La disparition du petit Ariel est «très, très inquiétante»

TVA Nouvelles

La disparition du petit Ariel Jeffrey Kouakou est très inquiétante, aux yeux des policiers de Montréal, qui demandent à la population d’ouvrir grand les yeux pour le retrouver.

Les parents de l’enfant âgé de 10 ans sont sans nouvelles de lui depuis bientôt 24 heures.

Il a l’habitude de fréquenter la Maison des jeunes du parc Mésy, le parc Marcelin-Wilson et les Galeries Normandie.

Jeux vidéos confisqués

Il n’a pas de problème de comportement et n’a pas non plus le profil d’un enfant qui disparaît sans prévenir.

gracieuseté

«Pour le moment, on s’explique mal le fait qu’il n’est pas revenu à la maison hier en début de soirée. Aucun conflit, selon les premières informations que nous avons obtenues au sein de la famille, aucune fugue par le passé... C’est un jeune garçon sans histoire, sans aucun problème de santé diagnostiqué, alors malheureusement, c’est une disparition qui est très, très inquiétante pour les parents, bien sûr, et pour le service de police, au moment où on se parle», a indiqué le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) Raphaël Bergeron.

De nouvelles informations ont toutefois émergé en matinée, mardi. «Le seul petit conflit qu'on pourrait trouver au sein de la famille qu'il aurait eu avant son départ, c'est que son père lui aurait confisqué l'accès à des jeux vidéos, donc peut-être que l'enfant est un peu fâché», a expliqué Caroline Chèvrefils du SPVM à l'émission Le 9 heures, ajoutant qu'il est toutefois trop tôt pour penser qu'il s'agit bien là d'un motif pour disparaître.

Parti chez un ami

Ariel Jeffrey Kouakou profitait d’une journée de congé pédagogique, lundi, et il a quitté le domicile familial du quartier Ahuntsic-Cartierville, à Montréal, pour se rendre chez un ami sur l’heure du midi.

À l’heure actuelle, on ne sait pas s’il s’est rendu jusqu’à cet endroit puisque l’ami en question ne se trouvait pas sur place pendant que ses parents étaient au travail, une information confirmée par la police.

Le SPVM a déployé des effectifs supplémentaires pour ratisser le secteur toute la nuit et tenter de retrouver l’enfant. Des recherches étaient toujours en cours mardi, également une journée de congé à l'école qu'il fréquente.

Au moment de sa disparition, il portait un manteau noir avec un capuchon, des pantalons gris et des chaussures jaunes.

Le petit Ariel parle français. Il mesure 1 m 40 (4 pi 7), pèse 40 kg (88lb), il a les yeux noirs et les cheveux noirs.

Toute personne qui l’aperçoit ou qui a des informations à transmettre au sujet de cette disparition doit communiquer sans délai avec le 911 ou avec Info-Crime Montréal au 514-393-1133.

Dans la même catégorie